UMP 44

ACCUEIL > Un budget kamikaze

Actualités

Un budget kamikaze

Alors que le Président de la Région a provoqué ce triste résultat qui a obligé l’opposition régionale à quitter l’hémicycle, je souhaite en tant que membre de la commission des finances exprimer la position du groupe sur le budget primitif 2013. C’est un budget kamikaze, car de nombreux voyants sont au rouge. L’endettement et les restes à payer se montent à un budget, les emprunts vers les citoyens devront être remboursés, de nombreux projets consommateurs de crédit sont engagés.

L’annuité de la dette régionale pour 2013 est évaluée à près de 119 millions d’euros.

Comme le souligne le CESER, dans le contexte d’incertitude dans lequel le gouvernement plonge notre institution, à la fois sur les dotations de l’Etat et sur les compétences régionales futures mais aussi dans le contexte économique difficile, le ratio d’endettement a atteint sa côte d’alerte.

Alors que les concours financiers de l’Etat sont en baisse, le Président doit s’adresser au gouvernement pour réclamer le dû de la Région.

L’opposition régionale demande de réduire les crédits de paiement à venir à moins que la majorité ne souhaite, une nouvelle fois, une augmentation des recettes par des nouveaux impôts comme semble l’annoncer l’Acte III de la décentralisation. La politique, c’est faire des choix pour permettre d’assurer une pérennité financière aux priorités qui incombent à notre collectivité.

On ne peut tout faire et avoir un budget attrape-tout : nous sommes par exemple favorables aux seules dépenses d’investissement pour l’aménagement du numérique mais nous ne pouvons par contre pas accepter la hausse de 20 % des dépenses de fonctionnement. Quel a été notre étonnement, comme celui du CESER, de voir un contrat de partenariat à hauteur de 900.000 euros avec France Télévisions. Le téléspectateur est déjà imposé par le biais de la contribution à l’audiovisuel public. Alors que le gouvernement demande de réduire le budget de France Télévisions qui s’élève à 2,45 milliards d’euros, on demande aux Ligériens de contribuer une nouvelle fois au budget de France 3 Pays de la Loire dont la direction est en pleine réforme.

Avec la cinquantaine d’amendements déposée par le groupe, le budget régional peut, en préservant les moyens de lutte contre la crise, baisser de plus de 60 millions d’euros.

Franck LOUVRIER, Conseiller Régional UMP