UMP 44

ACCUEIL > Tribune du Groupe Démocratie 44 au Conseil Général

Actualités

Tribune du Groupe Démocratie 44 au Conseil Général

Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : la violence est inacceptable !

L’utilité du nouvel aéroport situé à Notre-Dame-des-Landes continue à alimenter les débats.

Pourtant, ce projet n’en est plus un. Le débat a eu lieu. Il s’est conclu en 2008 par la déclaration d’utilité publique, l’annonce de la compatibilité de l’aéroport avec le Grenelle de l’environnement, la signature du contrat de concession avec Vinci en 2010, l’arrêté préfectoral lançant les opérations préalables mi-2011 et le rejet des principaux recours contestant cette opération. Aujourd’hui, nous sommes entrés dans la phase opérationnelle. Les travaux de la route d’accès vont débuter dans quelques jours.

Depuis plusieurs semaines, une poignée d’opposants au projet, pour la plupart non originaires de Loire Atlantique, multiplie les actes de violence et opère une radicalisation extrêmement inquiétante que les élus Démocratie 44 dénoncent fermement.

Si chacun a légitimement le droit d’être favorable ou opposé au transfert de l’aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes, il est en revanche inacceptable de contourner les règles de droit, de détruire des routes, de saccager des matériels de travaux, d’abattre des arbres, d’occuper illégalement des habitations privées, de s’en prendre physiquement aux personnels et aux forces de l’ordre… Si chacun peut avoir un avis sur ce dossier, tout le monde doit être respectueux des décisions prises dans un cadre démocratique.

Les récents actes de violence sont parfaitement inadmissibles.

La contestation violente, qui s’apparente parfois à des phénomènes de guérilla, ne peut en aucun cas être cautionnée par le silence des élus. Une telle attitude serait anti-républicaine.

C’est pourquoi les élus Démocratie 44 regrettent et dénoncent la venue de personnalités nationales, extérieures au département. Leur présence ne fait qu’aggraver la situation et qu’augmenter la tension sur place.

Les élus Démocratie 44 rappellent que dans leur très grande majorité, les actes violents et criminels sont commis par des personnes extérieures au département ou au territoire national. Les habitants, les agriculteurs qui vivent en permanence sur place sont les victimes de ces agissements.

Aujourd’hui, il est urgent que le Gouvernement et le Premier ministre rétablissent l’ordre républicain dans cette partie de la Loire Atlantique.

Il est indispensable que le Gouvernement affirme sa position, se prononce sur l’avancée du projet et accélère sa réalisation. Car le Grand Ouest a besoin de cet aéroport !