UMP 44

ACCUEIL > Transfert du CHU sur l’Ile de Nantes

Actualités

Transfert du CHU sur l’Ile de Nantes

Transfert du CHU sur l’Ile de Nantes : en faire une réussite

Les élus du groupe Ensemble pour Nantes prennent acte de la décision de la Ministre de la Santé de valider le projet de transfert du CHU sur l’Ile de Nantes.

Ils ont à plusieurs reprises exprimé des interrogations sur la localisation de ce projet.

Mais en élus responsables, ils participeront activement à la réussite de ce projet aujourd’hui et demain lorsqu’ils seront amenés à gérer ce dossier. A compter de ce jour, le temps est à la préparation et à la construction de l’avenir. Que chacun prenne en compte l’intérêt général et que tous les élus travaillent ensemble au succès de ce projet.

La Ville de Nantes et Nantes Métropole devront, dans le cadre de leurs compétences, accompagner cette décision de l’État.

Plusieurs points méritent des engagements concrets et réels des élus.

- Accessibilité : À ce jour, le futur CHU n’est pas desservi pas une ligne structurante. Il n’est question dans le Plan de déplacement urbain qui court jusqu’à 2030 ni de ligne de tramway, ni de nouveau franchissement de Loire. Cette partie de la ville est déjà fortement embouteillée. Comment les patients, leurs familles, les professionnels… se rendront-ils sur place ? Cette question est évidemment primordiale. Aussi, il est urgent de définir le plan de desserte du futur CHU : transport en commun, franchissement de Loire, gare urbaine…

- Intégration : Pour être une réussite, ce projet doit faire l’objet d’une intégration paysagère, urbaine et environnementale parfaite. L’implantation du CHU sur l’Ile de Nantes doit être l’occasion de raccorder le centre ville de Nantes à l’Ile de Nantes en assurant une continuité, des liaisons logiques, cohérentes. L’intégration et la connexion au futur parc urbain, proposition du Groupe Ensemble pour Nantes acceptée par Nantes Métropole, devra faire l’objet de toutes les attentions.

- Financement : Les élus du Groupe Ensemble pour Nantes seront extrêmement vigilants au financement de ce projet. A ce stade, la Ministre n’a apporté aucune assurance, aucune information sur la participation de l’État dans ce projet. Il est impensable que les contribuables, nantais et métropolitain, soient sollicités pour financer ce projet. Nantes Métropole et Nantes ne doivent pas financer le projet de regroupement sur l’Ile de Nantes. Les financements des collectivités doivent se concentrer sur la desserte de cet équipement structurant.

Les élus du Groupe ensemble pour Nantes souhaitent que le futur aménagement de l’Hôtel Dieu (dont le site sera remis à Nantes Métropole après transfert des activités) fasse l’objet d’un projet ambitieux, concerté et co-construit avec les Nantais. Regrettant le peu de débat sur le transfert du CHU (un seul débat à Nantes Métropole un mois avant la décision définitive), ils attachent de l’importance à ce que l’avenir du site de l’actuel CHU soit l’objet d’un large débat.

Ils rappellent qu’il faut tout mettre en œuvre pour favoriser l’insertion du CHU sur l’Ile de Nantes, pour le connecter au parc urbain, pour en optimiser l’accès par tous les modes, pour en faire un bâtiment intégré et durable.

Il faut associer les Nantais pour que ce projet décidé par une seule personne (Jean-Marc Ayrault tour à tour Maire de Nantes, Président de Nantes Métropole, Président du Conseil de Surveillance du CHU et 1er Ministre) soit une réussite et une fierté pour tous les Nantais.

Ce projet engage les collectivités et leurs élus pour plusieurs décennies. Le Conseil Communautaire issu des élections de mars prochain devra inscrire ces réflexions en priorité sur son agenda pour que les décisions soient prises en 2016 au plus tard pour que tout soit prêt le jour de la mise en service du nouveau CHU en 2020. Ces questions seront au cœur de la campagne des prochaines municipales.

Le Groupe Ensemble pour Nantes