UMP 44

ACCUEIL > TVA sur l’équitation

Actualités

TVA sur l’équitation

Augmentation de la TVA sur l’équitation :

un très mauvais coup porté aux 823 salariés des entreprises équestres des Pays de la Loire

Le gouvernement prend un prétexte européen pour une nouvelle recette fiscale française en augmentant la TVA sur les centres équestres.

Malgré les arguments de bon sens avancés par la filière, les aménagements proposés par le gouvernement en ce début de semaine ne résolvent pas la crise. Loin d’un sport de riche, l’équitation est une tradition et une excellence française fortement ancrée dans nos terroirs et pratiquée par 2,3 millions de personnes. En Pays de la Loire, qui compte 31.311 licenciés en 2013, ce sont 472 entreprises équestres, 823 salariés et qui sont en danger.

La hausse de TVA à 20% conduira, dans notre région, selon le Groupement Hippique National (GHN), à la disparition de 157 entreprises équestres et 274 emplois. Sans parler du sort réservé aux 18.000 équidés dont 6.000 pourraient avoir une triste fin. La situation économique et sociale n’a pas besoin de ce mauvais coup supplémentaire.

Je présenterai au nom du groupe UMP, lors de la prochaine session du Conseil Régional, le 29 novembre, un vœu demandant au gouvernement de renoncer à cette hausse de la TVA !

François PINTE, Président du groupe UMP du Conseil Régional Pays de la Loire