UMP 44

ACCUEIL > Session du Conseil Général du 13 octobre : LIAISONS NOUVELLES OUEST BRETAGNE – PAYS DE LA LOIRE

Actualités

Session du Conseil Général du 13 octobre : LIAISONS NOUVELLES OUEST BRETAGNE – PAYS DE LA LOIRE

Monsieur le Président, Mes chers collègues,

La modernisation et la sécurisation des lignes ferroviaires ainsi que l’amélioration de nos relations avec la Bretagne sont des objectifs que nous partageons pleinement. Néanmoins, un élément fragilise ce dossier dont le but est je cite « une meilleure accessibilité ferroviaire de l’ensemble du territoire Bretagne-Pays de la Loire au futur aéroport du Grand Ouest » ?

Après Daniel Cohn-Bendit qui révélait que Manuel Valls aurait indiqué pendant les négociations pour la composition de son Gouvernement, que l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ne serait pas réalisé car « trop cher » et « d’un autre temps », c’est au tour de Ségolène Royal, de tenir un discours ambigu. Interrogée pour savoir si cet aéroport allait être réalisé, la Ministre de l’écologie a répondu « à l’heure où je vous parle, je l’ignore ».

Le débat public sur ce dossier est nécessaire, les objectifs partagés mais un élément clef du dossier reste malheureusement hypothétique. Il est donc urgent que l’aéroport de NDDL voit le jour.

J’ajoute mon inquiétude quant aux comportements plus que probables de ceux auxquels vous faites appel pour les prochaines élections, vos amis Les Verts. Je suis inquiet car je ne doute pas que les projets ferroviaires soumis au débat public leur permettront une fois de plus de s’opposer à tout projet d’aménagement de notre territoire.

Monsieur le Président, l’aéroport et le développement ferroviaire sont trop importants pour l’attractivité et le développement de notre territoire pour être pris en otage par des responsables politiques opposés au progrès.

Je suis donc favorable à ces projets, mais je souhaite des clarifications financières. Je souhaite également que l’on n’oublie pas nos relations avec le sud et les besoins de modernisation avec Bordeaux et le sud ouest.

Enfin je souhaite que le débat public ne soit pas instrumentalisé et que les conclusions décidant de projets soient rapidement suivies d’effets pour éviter toute contestation anti-démocratique et tout blocage par une poignée d’opposants.

Je vous remercie.

Gatien MEUNIER, Président du Groupe Démocratie 44