UMP 44

ACCUEIL > SESSION BUDGETAIRE DU DEPARTEMENT : INTERVENTION DE PATRICK GIRARD, CONSEILLER GENERAL DU CANTON DE PORNIC, SUR LA PETITE ENFANCE

Actualités

SESSION BUDGETAIRE DU DEPARTEMENT : INTERVENTION DE PATRICK GIRARD, CONSEILLER GENERAL DU CANTON DE PORNIC, SUR LA PETITE ENFANCE

Monsieur le Président, Mes chers collègues,

Je souhaite m’exprimer sur le sujet des assistants maternels de notre Département. Elles exercent un métier difficile et accomplissent un travail souvent de qualité sur nos territoires, comme nous l’ont confirmé Gérard ALLARD et Fabienne PADOVANI.

Il faut donc continuer à les soutenir et faciliter la mise en pratique de cette activité professionnelle, car elles sont l’un des maillons du dynamisme de nos familles sur le territoire départemental.

Plusieurs points sont à améliorer. Ils sont notamment souvent déstabilisés lors de la visite des travailleurs sociaux. De nombreux rendez-vous et suivis ont été mal vécus par les assistants maternels et ils dénoncent une pression excessive de la part de certains de ces professionnels. Souvent isolées, elles demandent à être accompagnées par une autre personne lors de la visite du travailleur social, qui pourrait être, lui aussi, accompagné.

Par ailleurs, l’association UDAAFAM de Loire-Atlantique demande à obtenir la liste des assistants et accueillants familiaux du département. Pourquoi ne l’ont-ils jamais eu alors que d’autres départements l’ont obtenue sans aucune réserve particulière ? De même, ils souhaiteraient pouvoir accueillir des stagiaires et voir la création d’un poste de référent spécialement affecté au suivi et au soutien des MAM (Maisons d’Assistantes Maternelles) et des professionnels y exerçant. Ils n’ont pas eu de réponse sur ces points de votre part.

Ils soulignent une certaine rigidité du système et m’ont confié que les demandes de dérogation anticipée pour un dépassement occasionnel sont très souvent refusées.

Ils voudraient entretenir un dialogue plus approfondi avec les instances départementales et que leur avis soit notifié et suivi des faits quand cela est possible.

Nous devons resserrer nos liens avec cette profession qui, de fait, souffre d’un manque de reconnaissance et d’isolement dans leur activité professionnelle. Dès lors, un partenariat plus rapproché avec les associations représentatives serait, il me semble, un gage de reconnaissance et d’incitation à exercer ce beau métier dont nous avons cruellement besoin …

Je vous remercie.

Patrick GIRARD, Conseiller Général UMP du canton de Pornic, pour le groupe Démocratie 44