UMP 44

ACCUEIL > Propositions de François PINTE au nom du Groupe UMP

Actualités

Propositions de François PINTE au nom du Groupe UMP

PROPOSITIONS DE FRANCOIS PINTE AU NOM DU GROUPE UMP DE LA REGION DES PAYS DE LA LOIRE, SUITE AUX ATTENTATS DE CHARLIE HEBDO

A la suite des attentats contre Charlie-Hebdo, Jacques Auxiette a proposé à l’ensemble des présidents de groupe du Conseil Régional de se réunir pour envisager comment la Région pouvait contribuer à tirer les leçons de ce drame.

La Région est parfaitement légitime pour réagir, et notamment dans les établissements d’enseignement qui relèvent de sa compétence. Les incidents qui ont perturbé la minute de silence dans notre région (les médias ont fait état de 17 perturbations) nous ont tous légitimement choqués et appellent de la part des élus une réaction ferme et rapide.

Il s’agit donc d’une bonne initiative, qui doit se traduire par des actions concrètes et efficaces. Les déclarations de bonnes intentions ne peuvent pas suffire. C’est dans cet état d’esprit que François Pinte s’y rendra au nom du groupe UMP, afin de proposer trois initiatives simples et fortes issues d’un dispositif plus large.

• D’abord l’affirmation des symboles de la République : le drapeau français sera hissé dans les établissements en présence de tous les lycéens ou apprentis, en amont des grandes fêtes nationales.

• Ensuite, la sensibilisation aux institutions de la République, et notamment à celles qui garantissent notre liberté et notre sécurité. Un parcours « Lycées tricolores » sera proposé aux élèves de seconde. Un système de jumelage sera mis en place entre une classe et une institution qui incarne le civisme : régiment, commissariat, tribunal, pompier, hôpital… Ce jumelage se traduira concrètement par des visites sur le terrain, des témoignages, des échanges...

• Enfin, la transmission des valeurs de la République par l’organisation d’une grande journée régionale du civisme et du patriotisme dans tous les établissements d’enseignement dépendant de la région, en présence des conseillers régionaux de proximité, toutes tendances confondues, qui pourra avoir lieu le 11 janvier ou le 18 juin.

Toutes ces mesures devront bien évidemment être proposées, discutées et complétées lors d’une réunion spéciale organisée avec le monde éducatif, et notamment les proviseurs et directeurs des lycées publics et privés de la région. Les établissements volontaires pour ces actions pourraient recevoir un label « lycée tricolore ».

Il est urgent que nous mettions en place une véritable pédagogie du civisme et du patriotisme, mais une pédagogie par l’exemple. Il est essentiel que le civisme et le patriotisme s’incarnent concrètement dans la vie de nos jeunes, afin qu’ils en deviennent les acteurs et même les promoteurs.

En complément et dans un cadre plus large :
-  Le CESER sera saisi par le Conseil Régional, puisqu’il comprend en son sein des représentants de parents d’élèves,
-  Le Conseil Régional des Jeunes doit prendre toute sa part à la réflexion qui doit s’engager au travers du débat de la laïcité et pourra proposer des actions concrètes,
-  Des formations seront proposées à la demande du chef d’établissement à tout le personnel non enseignant (TOS…) en contact avec les lycéens.
-  Une ligne budgétaire sur la sécurité des établissements sera ouverte afin de pouvoir répondre aux demandes éventuelles de tel ou tel chef d’établissement (vidéo-protection).
-  Systématiser et orienter les programmes d’actions éducatives afin d’affirmer la morale républicaine et le respect de l’autorité publique… Concernant la décision unilatérale de Jacques Auxiette d’abonner, sans leur accord, l’ensemble des élus de la région à Charlie Hebdo, notre groupe considère qu’un abonnement individuel relève de la liberté de chacun. Aucun n’abonnement ne peut être souscrit sans l’accord de l’intéressé.