UMP 44

ACCUEIL > « Pour redonner confiance en la justice, chacun doit dans son rôle assumer ses responsabilités »

Actualités

Communiqué de Presse de Philippe BOËNNEC

« Pour redonner confiance en la justice, chacun doit dans son rôle assumer ses responsabilités »

La disparition de Laetitia n’est pas un simple « fait divers ». C’est un drame de notre société. Il est du devoir de chacun des acteurs, de se poser la question des manquements qui ont conduit à la tragique disparition d’une jeune innocente.

Les magistrats grévistes concentrent leurs attaques sur le manque de moyens de la Justice en France, sans même attendre les résultats des différentes enquêtes d’inspection demandées par les Ministres de la Justice et de l’Intérieur.

Aucun Gouvernement n’a jamais consenti un si grand effort pour le budget de la Justice. Depuis 2007, ce budget a augmenté de 900 Millions d’euros, pour dépasser en 2011 le seuil jamais atteint de 7,1 Milliards. Pour 2011, cela correspond à 550 emplois nouveaux. Cette progression continue traduit la détermination du gouvernement à replacer la Justice au cœur de la société.

Les grévistes qui pointent le mauvais classement du budget français en Europe oublient de rappeler que cette situation à laquelle nous tentons de remédier est le fruit d’un long héritage. Depuis que la droite est au pouvoir, nous avons redressé la situation : le budget de la justice a augmenté de 40%.

Au-delà des moyens financiers, c’est bien la modernisation de la justice française qui est en marche, par la réforme de la carte judiciaire, par les lois concernant la récidive, la rétention de sûreté, la loi pénitentiaire, adoptées depuis 2007 et par les lois actuellement débattues au Parlement, concernant la garde à vue et l’introduction des jurys populaires. Ce mouvement de réformes que certains qualifient d’empilement, nous l’assumons, car l’immobilisme est le meilleur moyen de détourner les citoyens de la Justice.

L’Etat, garant de la sécurité et de la justice, doit protéger les citoyens face à ces criminels récidivistes.