UMP 44

ACCUEIL > Plan de relance : les actions concernant le transports

Actualités

Plan de relance : les actions concernant le transports

Sophie JOZAN, Secrétaire Nationale aux Transports se félicite des annonces faites par le Premier ministre aujourd’hui dans le cadre de la présentation du plan de relance de l’économie.

En effet, le plan de relance prévoit d’accélérer les projets ferroviaires et d’économie d’énergie. Ainsi 4 milliards d’euros supplémentaires vont être investis par les grandes entreprises publiques pour moderniser et développer les infrastructures ferroviaires, énergétiques et les services postaux.
Plus précisément, 870 millions d’euros vont être investis dans 149 opérations d’infrastructures.
- 400 millions d’euros dans l’entretien et la modernisation du réseau routier, notamment le tunnel du Fréjus.
- 300 millions d’euros consacrés à l’investissement dans le transport ferroviaire : 100 millions d’euros vont être investis dans la rénovation des voies ferrées, 70 millions dans l’accélération des travaux préparatoires aux projets de lignes grande vitesse et 150 millions dans les contrats Plan Etat-Région au titre des trains.

En parallèle, la SNCF investira 700 millions d’euros supplémentaires pour renouveler ses rames et améliorer son efficacité énergétique.
Enfin la RATP doit investir 450 millions de plus qu’en 2008 dans le RER A et les lignes 4 et 12 du métro.
- 170 millions d’euros seront mobilisés pour des actions d’entretien et de modernisation du réseau fluvial et portuaire.

Par ailleurs 220 millions d’euros permettront de faire passer à 1 000 euros la prime à la casse pour l’achat de véhicules faiblement émetteurs de CO2.

C’est donc un plan d’investissement sans précédent que François Fillon a présenté aujourd’hui, qui répond parfaitement aux besoins et aux enjeux de la crise actuelle. Ces 26 milliards vont financer partout en France des projets concrets, on va construire, réhabiliter, accélérer des projets d’investissements, permettant de lancer des chantiers qui vont créer de l’activité et de l’emploi non dé localisable.

Cette relance par l’investissement, on le sait, est un outil plus efficace que la simple relance par la consommation dont le parti socialiste voudrait nous faire croire qu’il s’agit d’un outil autre que démagogique.