UMP 44

ACCUEIL > Philippe Boënnec pour un droit universel pour la perte d’autonomie

Actualités

Philippe Boënnec pour un droit universel pour la perte d’autonomie

Impliqué depuis de nombreuses années dans le domaine médico-social, je me félicite que le sujet de la dépendance soit une priorité pour le gouvernement en 2011.

Aujourd’hui, la perte d’autonomie touche 1 million de personnes âgées. L’augmentation prévisible du nombre de personnes âgées à l’horizon 2040 est de l’ordre de 1 à 1,5 % par an.

Les dépenses de soins des personnes âgées de plus de 75 ans s’élèvent à 17 milliards d’euros et 5 milliards d’euros pour les plus de 85 ans. La prise en charge de la maladie d’Alzheimer représente à elle seule une dépense de 2,4 milliards d’euros.

Aussi, notre évolution démographique a des conséquences sur la protection sociale. Lors des discussions sur le projet de loi de finances pour 2011, j’avais défendu l’importance d’instituer un droit universel pour la perte d’autonomie et l’urgence de mener les réflexions de son financement.

Les actions pour accompagner au mieux la dépendance sont assez facilement identifiables. Ils résident dans l’offre d’une large gamme de soins et de services à domicile ou en établissement, ainsi que des dispositifs de couvertures diversifiées concernant le maintien à domicile, l’aide à la vie quotidienne, l’aide sociale à l’hébergement.. La recherche de moyens pour la financer, est la réelle difficulté de la reforme à venir.