UMP 44

ACCUEIL > Occupation des lycées

Actualités

Occupation des lycées

Communiqué de presse du Groupe "Ensemble pour NANTES", le 19 décembre 2008

Sophie Jozan et les élus du groupe Ensemble pour Nantes dénoncent l’occupation des lycées annoncée pour ce soir et condamnent les blocages empêchant les lycéens d’étudier.

Ce type d’occupation est totalement illégal et va à l’encontre du respect de la liberté d’étudier. Les élus du groupe Ensemble pour Nantes appellent les lycéens, les parents d’élèves ainsi que les enseignants au respect de la liberté de chacun et rappellent que cette occupation nocturne est un mot d’ordre dangereux.

Ils précisent également que le gouvernement a entrepris la réforme du lycée, pour permettre aux établissements de mieux s’adapter aux besoins des élèves et aux lycéens de mieux se préparer aux études supérieures et à l’entrée dans la vie professionnelle : réorganisation des enseignements : tronc commun de 21 heures (français, mathématiques, sciences, histoire-géographie, langues vivantes 1 et 2, sport, sciences économiques et sociales) et modules optionnels (2 à 4 options de 3 heures chacune : latin, grec, une troisième langue vivante, les arts plastiques, l’informatique, la gestion…) ; et accompagnement éducatif obligatoire de 3 heures par semaine (aide à l’orientation ou à la méthodologie et des exercices oraux), pour au total une trentaine d’heures de travail hebdomadaire.

Cette réforme, bâtie sur un très large consensus des lycéens, des enseignants et des familles (2 protocoles d’accord ont été signés avec leur représentant au mois de juin dernier), est cependant repoussée. En effet, le contexte actuel qui expose la sécurité des lycéens et des personnels, ne permet plus de réunir les conditions d’un dialogue serein et responsable. Xavier Darcos, ministre de l’Éducation nationale, a donc décidé de laisser plus de temps pour la mise en œuvre de la réforme de la classe de seconde initialement prévue à la rentrée 2009 dans le cadre de la réforme du lycée afin de restaurer l’esprit de consensus qui avait présidé à la réflexion

Les élus du groupe Ensemble pour Nantes invitent donc les représentants des lycéens à participer à ces nouvelles négociations et à retirer leur mot d’ordre de blocus de jeudi prochain