UMP 44

ACCUEIL > NDDL : réactions aux propos de Fabrice ROUSSEL

Actualités

NDDL : réactions aux propos de Fabrice ROUSSEL

Pour le PS,

la Loire-Atlantique et les Pays de la Loire

valent bien un aéroport

François Pinte, Président de l’UMP 44 et Gatien Meunier, Secrétaire Départemental, s’étonnent des déclarations de Fabrice Roussel à propos de l’aéroport à Notre Dame des Landes et lui demandent ce qu’il entend par "le Parti Socialiste et Europe Ecologie Les Verts se sont entendu pour qu’un nouveau processus politique et démocratique soit réinstauré sur l’aéroport Notre Dame des Landes afin de favoriser l’échange et le dialogue ».

Cela veut-il dire que le PS local accepterait de repousser encore le début des travaux une fois rejeté en mars 2015 les derniers recours ? Le PS serait-il ainsi prêt à sacrifier cet investissement, si nécessaire pour le développement économique du Grand ouest et l’emploi, sur l’autel d’un nouvel accord électoral de circonstance ?

Les magouilles politiciennes doivent faire place à la clarté et la transparence. Les habitants de Loire atlantique ont le droit à un langage clair et courageux.

François Pinte et Gatien Meunier rappellent enfin que le projet d’aéroport a respecté scrupuleusement toutes les procédures d’enquête publique et que sa construction à Notre Dame des Landes a été validée démocratiquement.


L’Entente PS - EELV sacrifie Notre Dame des Landes !

A l’approche des prochaines élections départementales qui auront lieu les 22 et 29 mars 2015, le Parti Socialiste a décidé d’abandonner le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes pour tenter de conserver la majorité départementale.

Après avoir refusé tout accord avec EELV en 2011, considérant que sa majorité n’était pas inquiétée, le Parti Socialiste négocie pour les prochaines élections.

Ainsi, Fabrice Roussel, premier secrétaire de la Fédération du PS 44 précise que « le parti socialiste et Europe Écologie se sont entendus pour qu’un processus politique et démocratique soit réinstauré sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes afin de favoriser l’échange et le dialogue ».

Le PS 44 a-t-il oublié que le projet de Notre-Dame-des-Landes a été déclaré d’utilité publique, qu’il a fait l’objet d’une enquête et d’un débat public et d’un soutien de la commission du dialogue, qu’il a été validé par tous les instances démocratiquement élues au niveau local et national ?

Il n’y a donc aucun processus politique et démocratique à réinstaurer. Au contraire, il y a urgence à faire appliquer une décision prise légalement et démocratiquement, et à faire cesser la zone de non droit qui existe sur site.

En négociant de la sorte pour conserver leurs places, les Socialistes renient une fois de plus leurs engagements et sacrifient un projet d’aménagement majeur pour l’emploi, le développement et le rayonnement de la Loire Atlantique et du Grand Ouest.

Gatien MEUNIER, Président et le Groupe Démocratie 44