UMP 44

ACCUEIL > NDDL : Réactions

Actualités

NDDL : Réactions

Groupe Les Républicains Région des Pays de la Loire

NDDL : l’exécutif devra assumer ses responsabilités

Aujourd’hui, le tribunal administratif de Nantes examinait les 27 recours déposés par les opposants au projet d’aéroport à Notre Dame des Landes sur le volet environnemental. Le rapporteur public a proposé le rejet de ces recours.

Si les juges suivaient cet avis, cette décision ferait écho à celle de la 3e chambre civile de la cour de cassation qui a rejeté les recours déposés par les propriétaires contre les expropriations sur le site du futur aéroport.

Pour François Pinte, Président du groupe Les Républicains au Conseil régional des Pays de La Loire, cela signifierait la fin d’une situation ubuesque où pour des raisons de politique politicienne (accords locaux PS-Verts, stratégie et manque de fermeté du Président de la République) l’état de droit est bafoué.

En conséquence de quoi, si le jugement du 17 juillet suit l’avis du rapporteur public, les élus du groupe les Républicains du Conseil Régional des Pays de la Loire demanderont :
- l’évacuation immédiate de la zad à Notre Dame des Landes,
- l’engagement formel de donner à Vinci l’ordre de lancer les opérations,
- le lancement par l’Etat et les collectivités de leurs propres travaux d’infrastructures.

Le gouvernement et l’exécutif Régional ne pourront plus tergiverser. Ils devront enfin assumer leur responsabilité.


Groupe Démocratie 44 au Conseil Départemental

NDDL : Le Gouvernement devra tirer les conséquences des décisions de justice

Gatien MEUNIER, Président, et les Conseillers Départementaux du Groupe Démocratie 44 (Groupe d’union de la droite, du centre et des sans-étiquettes au Conseil Départemental de Loire Atlantique) ont pris bonne note des conclusions du rapporteur public dans les recours formés par les opposants au transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique à Notre-Dame-des-Landes.

Le Tribunal Administratif devrait suivre ses conclusions dans le jugement qu’il rendra le 17 juillet prochain.

Aussi, dès à présent, les élus Démocratie 44 demandent à l’État de prendre toutes les mesures permettant dès la décision du TA rendue publique d’évacuer la ZAD et de mettre tout en œuvre pour que les travaux puissent être lancés sur site à l’automne.

En effet, la décision du TA de Nantes viendra clore définitivement l’accord politique passé lors des dernières élections municipales et prévoyant de surseoir aux expulsions tant que les recours déposés ne seraient pas épuisés.

Le dossier du transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique à Notre-Dame-des-Landes après avoir été validé par une enquête publique, une déclaration d’utilité publique, sera ainsi définitivement validé par la justice.

Il est donc important que le Gouvernement assume ses responsabilités et tienne les engagements pris devant l’ensemble des acteurs et habitants de Loire Atlantique et de la région des Pays de la Loire.

Les élus Démocratie 44 interrogeront le Préfet de Région sur les intentions réelles de l’État dans ce dossier le 2 juillet prochain en lui demandant des engagements précis et datés.