UMP 44

ACCUEIL > NDDL : Réactions

Actualités

NDDL : Réactions

Notre Dame des Landes : Emmanuel Macron est sorti de l’ambiguité et nous devons nous mobiliser

La situation est désormais très claire sur Notre Dame des Landes. Le gouvernement a l’intention de nommer un médiateur pour trouver une solution alternative à Notre Dame des Landes.

Avec Nicolas Hulot au gouvernement, si rien ne change, l’aéroport de Notre Dame des Landes sera donc abandonné et la ZAD légitimée.

Légitimer la ZAD et abandonner Notre Dame des Landes serait ignorer le résultat sans appel de la consultation réalisée il y a 12 mois. Une faillite démocratique !

Légitimer la ZAD et abandonner Notre Dame des Landes serait donner raison aux zadistes et leur mode d’actions ultra violentes. Le centre-ville de Nantes en a fait les frais à plusieurs reprises et cela risque de se renouveler. Une faillite de l’autorité de l’Etat !

Légitimer la ZAD et abandonner Notre Dame des Landes serait céder aux intimidations des promoteurs de la décroissance. Ce projet est attendu et structurant pour notre territoire. Une ouverture sur le monde permettant un rayonnement de notre région sur l’ensemble de l’Europe. Une faillite économique !

Maintenant qu’Emmanuel Macron est sorti de l’ambigüité, une seule option se présente. Les élections législatives prochaines doivent servir à confirmer le vote de la consultation de juin 2016.

Faillite démocratique, faillite de l’autorité de l’Etat et faillite économique : mobilisons-nous pour l’évacuation de la ZAD et la construction de ce nouvel aéroport !

Sébastien PILARD, candidat sur la 2me circonscription, Conseiller Régional


NDDL : le temps n’est plus au débat, ni aux études !

Le Premier ministre Edouard Philippe a confirmé jeudi la nomination d’un médiateur dans le dossier du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes avant une décision "claire" et "assumée".

"Il y aura un médiateur qui va permettre de mettre l’ensemble des choses sur la table, d’étudier l’ensemble des options, et ensuite nous prendrons une décision qui sera assumée, qui sera claire", a-t-il déclaré sur France Inter.

Pour Julien BAINVEL, Candidat de la Majorité pour la France, candidat d’union LR/UDI sur la 1ère circonscription (Nantes, Orvault, Sautron), le temps n’est plus au débat, ni aux études.

Le projet a été :
- étudié dans le cadre d’une enquête publique où chacun a pu exprimer ses positions et arguments,
- déclaré d’utilité publique,
- et validé juridiquement par 178 décisions de justice, démocratiquement par un vote clair et net des habitants de Loire Atlantique en juin 2016, ainsi qu’au niveau européen.

Le nouveau Gouvernement doit donc évacuer la ZAD et lancer les travaux dès septembre afin de respecter la DUP qui arrivera à terme début 2018.

Les électeurs de la 1ère circonscription se sont exprimés favorablement au projet d’aéroport lors de la consultation du 26 juin 2016.

J’appelle le Gouvernement à respecter ce vote populaire !

J’appelle ces électeurs à me rejoindre et ainsi contrer celles et ceux qui s’opposent à ce projet, faisant ainsi un déni de démocratie et obérant gravement l’avenir économique de la région Pays de la Loire.

Julien BAINVEL, candidat sur la 1ère circonscription, Conseiller municipal de Nantes