UMP 44

ACCUEIL > NANTES : Halte aux hausses des tarifs de stationnement !

Actualités

NANTES : Halte aux hausses des tarifs de stationnement !

Sophie JOZAN et les élus du groupe Ensemble pour Nantes dénoncent les attaques répétées du PS à la mairie de Nantes et au sommet de l’Etat contre le pouvoir d’achat des Nantais : la double peine pour les Nantais, c’est maintenant !

En effet, après avoir sévi à Nantes, le 1er Ministre poursuit sa politique basée sur le matraquage du contribuable.
-  hausse de 7 milliards d’euros d’impôts,
-  taxation des heures supplémentaires : plus de 9 millions de salariés perdront en moyenne 500 euros par an… Le Président de la République annonçait également lundi soir qu’en 2013, 10 milliards seraient ponctionnés en plus sur les ménages (gel du barème de l’impôt sur le revenu, hausse de la CSG, plafonnement de la réduction d’impôt pour l’emploi d’un salarié et du bénéfice du quotient familial…).

Dans le même temps à Nantes, la politique injuste de l’ancien Maire est conservée :
-  maintien des taux d’imposition, alors qu’ils ont augmenté de plus de 9 % depuis le début du mandat,
-  poursuite de la hausse des tarifs des transports : + 24 % en moyenne depuis le début du mandat,
-  mise en place d’un péage urbain avec à la fois l’extension de l’aire de stationnement payant et la hausse des tarifs. Ainsi, depuis le début, du mandat, la zone payante a été agrandie deux fois, sans que l’encombrement des zones bourrelets aux abords des zones payantes se réduise. On a également élargi la zone rouge en catimini cet été, permettant d’augmenter les revenus qui en émanent. Le stationnement y coute plus cher qu’en zone jaune et il n’y a pas de gratuité le midi. Les élus du groupe Ensemble pour Nantes s’interrogent sur les limites d’extension de cette zone. La seule réponse du Maire serait-elle de faire payer toujours plus les Nantais ? D’autre part, chaque année, les tarifs augmentent. Depuis le début du mandat, ce sont des augmentations sans précédent qui ont été mises en œuvre : plus de 30 % d’augmentation pour les parkings en enclos, encore plus pour les parkings en ouvrage et 30 % en moyenne pour le stationnement sur voirie.

Ces augmentations repoussent toujours plus les Nantais vers les zones commerciales périphériques aux grands parkings nombreux, gratuits et facilement accessibles. Pourquoi favoriser les grandes surfaces à qui l’on permet de construire des milliers de places gratuites et dans le même temps empêcher les Nantais d’accéder au centre en voiture ? La part de marché des commerçants du centre-ville de Nantes par rapport aux centres commerciaux de la métropole est déjà parmi l’une des plus faibles des grandes métropoles françaises avec seulement 15 %. Et cette situation risque de s’aggraver En effet, des enseignes, telles que l’Apple Store, choisissent de s’installer à Saint-Herblain plutôt que dans le centre de Nantes Et dans le même temps, il devient de plus en plus onéreux de stationner pour consommer dans le centre, notamment pour déjeuner dans le centre-ville ou profiter des services qui y sont proposés (piscine, marchés…).

Avec l’instauration du péage urbain, mais aussi l’augmentation des tarifs de transport, la Municipalité condamne les classes moyennes et populaires à déserter le centre-ville. Bien sûr il faut réguler le stationnement mais cette hausse de tarif, plus celle de la CSG, plus la hausse des tarifs de bus, c’est moins de pouvoir d’achat... Sophie JOZAN et les élus du groupe Ensemble pour Nantes dénoncent cette politique injuste qui exclut par l’argent les Nantais pour lesquels se déplacer devient trop cher.

Sophie JOZAN et le Groupe Ensemble pour Nantes