UMP 44

ACCUEIL > Editorial > Message du Président

vendredi 19 décembre 2014

Message du Président

Chers Amis,

Tout au long de la campagne pour l’élection du président de notre parti, j’ai fait du rassemblement ma priorité pour notre famille politique. Après deux années de divisions qui ont profondément affaibli notre Mouvement, l’unité n’est plus une option : c’est le point de départ indispensable, la première des conditions pour pouvoir proposer aux Français l’alternative qu’ils attendent. Nos compatriotes ne comprendraient pas que nous puissions prétendre incarner une espérance si nous ne sommes pas, au sein de notre famille politique, d’abord capables de nous mettre d’accord entre nous sur l’essentiel.

Ce rassemblement, je m’emploie de toutes mes forces à le faire vivre, par des actes concrets. Dès mon élection à la tête de notre Mouvement, j’ai tenu à rencontrer Bruno Le Maire et Hervé Mariton, pour les remercier de la qualité de la campagne que notre Mouvement a vécue ces derniers mois. En menant tous ensemble une campagne digne, respectueuse, marquée par un taux de participation record, nous avons, collectivement, démontré la réalité de la vie démocratique au sein de notre Mouvement. Je tiens aussi à rendre hommage à Luc Chatel, qui en tant que secrétaire général, a assuré la continuité de notre famille ainsi que le bon déroulement de cette élection.

J’ai, par ailleurs, procédé à une concertation approfondie, avec notamment Alain Juppé, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et Xavier Bertrand, afin d’associer le plus grand nombre de talents à la conduite de notre Mouvement. Autour de notre vice-présidente déléguée Nathalie Kosciusko-Morizet et de notre secrétaire général Laurent Wauquiez, j’ai souhaité mettre en place une véritable équipe, composée de femmes et d’hommes désireux de s’engager pleinement dans la vie de notre parti et dans la préparation des prochaines élections cantonales et régionales et, plus largement, de l’alternance. J’ai également confié à Thierry Solère, député des Hauts-de-Seine, la présidence d’un groupe de travail sur les modalités de mise en œuvre des futures primaires, et à Nathalie Kosciusko-Morizet le soin de travailler à l’élaboration des statuts du futur Mouvement que nous allons créer au printemps prochain.

Ce futur Mouvement, je souhaite qu’il soit le parti de la France et de la République, le parti de tous ceux qui aiment passionnément notre pays, de tous ceux qui veulent faire triompher les atouts français, de tous ceux qui considèrent que la France mérite tellement mieux que ce qu’elle subit aujourd’hui. Je souhaite qu’il incarne la modernité politique, qu’il vous permette de vous exprimer et de voter sur tous les thèmes qui constitueront le projet de notre famille politique pour 2017, que nous utilisions la formidable opportunité du numérique pour changer la manière dont tous ceux qui partagent nos valeurs et nos idées pourront s’exprimer.

Et par-dessus tout, je souhaite que nous proposions aux Français des idées nouvelles et fortes. Nos compatriotes attendent de nous que nous leur tracions un chemin, en étant novateurs, en refusant les demi-mesures, en tournant le dos à une pensée unique qui cherche à cadenasser le débat. Avec le rassemblement, c’est la deuxième priorité que je me suis fixée pour notre famille politique.

Unis et novateurs, nous serons à la hauteur des enjeux et nous incarnerons cette espérance que les Français appellent de leurs vœux. Ce sont les deux piliers de la feuille de route que je respecterai comme président de notre famille. Je vais y consacrer toute mon énergie et ma détermination. Nous avons l’obligation de réussir, car les attentes des Français sont trop fortes pour supporter la déception.

À quelques jours de la fin de l’année, je tiens à vous souhaiter d’excellentes et heureuses fêtes pour vous et ceux qui vous sont chers. Je tiens également à vous remercier de votre confiance et de votre soutien qui nous sont particulièrement précieux. Ils vont nous permettre, avec les élections départementales de mars 2015 et les élections régionales programmées à la fin 2015, d’amplifier la reconquête électorale entamée en 2014 par le succès aux municipales et prolongée par la victoire de notre famille au Sénat, désormais présidé par notre ami Gérard Larcher.

Comptant sur votre engagement, je vous prie de croire, Chers Amis, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Nicolas SARKOZY