UMP 44

ACCUEIL > Message de Gatien MEUNIER

Actualités

Message de Gatien MEUNIER

Chers Amis,

Nous vous prions de trouver ci-après le message de Gatien MEUNIER, lors de la galette des rois de la 7me circonscription vendredi dernier.

Vous en souhaitant bonne lecture

Franck LOUVRIER, Président

Anthony BERAUD, Secrétaire départemental


Bonjour à toutes et à tous,

A l’heure du passage de témoin au poste de Secrétaire Départemental de notre Fédération de Loire-Atlantique et l’installation d’Anthony Beraud, je tenais à m’adresser à vous tous pour accompagner ce changement. Une page se tourne et ce moment revêt pour moi un caractère particulier.

Trois mots vont structurer mon propos, mais avant de vous les dévoiler, je tenais à vous dire que vous allez assister à une sorte d’opération à cœur ouvert : le mien. Une époque se termine, celle qui a vu les hommes et les femmes de ma génération s’engager au service de leurs concitoyens. C’est trois mots vont peut-être vous paraître quelque peu désuets. Les voici !

Il s’agit de l’engagement, de la disponibilité et de l’attention portée aux autres : Le premier mot l’engagement – L’engagement au service d’une « certaine idée de la France ». Cette France de l’initiative, du courage, du travail, celle qui produit des richesses mais aussi cette France solidaire où chacun peut trouver sa place. Je n’ai pas dévié une seule fois de ces convictions qui ont forgé mon engagement durant toutes ces décennies, décennies au cours desquelles j’ai rencontré des hommes et des femmes extraordinaires, disponibles, fidèles, qui ont toujours gardé la foi chevillée au corps. Ils auront marqué cette étape de ma vie de militant.

Je ne nommerai personnes de crainte d’en oublier, mais ils se reconnaîtront. Avec eux nous avons partagé de grandes joies : celles des victoires, de grandes peines : celles des défaites et d’immenses déceptions lorsque les désertions se multipliaient dans la tempête… tout en sachant que les beaux jours revenus, le soir de la victoire, ils seront là, la main sur le cœur, comme ce fût le cas des résistants de la 25 ème heure en 1945, nous aurons des militants de la 25 ème heure. Ils nous assureront de leur soutien indéfectible et nous les accueillerons encore… bien sûr !

Mais, mon cher Anthony, je compte sur toi pour ne pas oublier, pour certains de leur demander leur adhésion et pour d’autres leur cotisation d’élu.

Le deuxième mot la disponibilité - cette disponibilité qui fait que nous devons répondre à de nombreuses sollicitations en tout point du territoire. Ce sont des kilomètres parcourus, des absences que l’on impose aux siens, qui heureusement ont compris que c’était notre vie. Une vie consacrée à cet engagement que j’évoqué plus avant.

Il convient de saluer leur patience et leur soutien dans les moments difficiles et surtout lorsqu’il est arrivé que, malgré le sentiment d’avoir bien fait les choses, la situation vous échappe. Chacun se rappelle les dernières élections présidentielles et l’immense déception qui nous a tous envahis. C’était à en pleurer.

Quoiqu’il en soit cette disponibilité de tous les instants, des cadres de notre Mouvement que j’associe à mon propos, aura contribué à faire que nous sommes encore présents dans le paysage politique de notre Pays et c’est une satisfaction.

Le troisième mot est l’attention – l’attention portée aux autres ! Je suis convaincu que sans cet intérêt que l’on porte aux autres, qui nous fait aller vers les autres, qui nous fait les respecter et n’ayons pas peur des mots : « les aimer » nous ne pourrons pas les faire adhérer à nos idées, leur faire partager notre ambition pour une cause ou un projet.

Pour compléter mon propos, je voudrais dire aux jeunes qui vont prendre la relève : rester à l’écoute, soyez attentifs aux autres. Nous nous enrichissons de ces échanges, de ces rencontres, de ces partages. Tous les réseaux sociaux du monde ne remplaceront jamais : le coup de téléphone, la poignée de main, un regard, un sourire, une accolade ou encore des embrassades.

Souvenez-vous de mon propos, ne l’oubliez jamais dans toutes les actions que vous serez appelé à mener.

Avant de terminer, je voudrais vous souhaitez à toutes et à tous une bonne année 2020. Que celle-ci soit couronnée de succès !

Encore merci, et bon vent pour celles et ceux qui assureront la relève.

Gatien MEUNIER