UMP 44

ACCUEIL > Lettre ouverte de François PINTE

Actualités

Lettre ouverte de François PINTE

Lettre ouverte à mes Amis Bretons,

Dans le débat sur la décentralisation, je pense avant tout à mes deux enfants qui s’épanouissent à l’ombre du château d’Anne, à Nantes à leur avenir et celui de tous nos enfants.

Les atouts, le développement, l’attractivité de notre territoire sont donc des sujets qui comptent pour eux demain.

Un territoire pétri d’histoire, à l’identité forte, mais aussi brassé d’hommes et de femmes venus l’enrichir, économiquement, intellectuellement. Un territoire en constante mutation dont la modernité peut être aussi de s’adapter aux évolutions du monde et de notre pays.

Il y a 40 ans, Nantes et Rennes devenaient capitales régionales. Ces deux villes si souvent concurrentes ont pu, grâce à ce découpage, étendre leur influence et devenir les métropoles dynamiques qu’elles sont aujourd’hui.

Je crois comme beaucoup qu’il est temps aujourd’hui d’unir nos destins, nos atouts, nos réseaux et nos rêves pour construire une seule et même Région.

Mais je crois aussi que nous, les Ligériens, nous n’avons pas trouvé jusqu’ici les bons arguments pour vous convaincre que cette fusion pouvait avoir un sens.

Je veux dire à mes amis Bretons, favorables au seul rattachement de la Loire atlantique, qu’on ne construit pas une Région sur les ruines d’une autre et que la jeune histoire des Pays de la Loire, aussi mal née soient-ils, n’en est pas moins honorable lorsqu’on en fait le bilan d’Olivier Guichard à Jacques Auxiette, en passant par François Fillon. Et que vous pourriez peut être avoir un intérêt à bénéficier de toutes ses réalisations.

Je veux surtout vous dire que la Bretagne historique peut trouver toute sa place dans une grande Région en particulier en terme culturel, touristique. A nous de trouver par notre intelligence collective les outils qui lui donneront une réalité et ainsi respecter ce beau combat parce que oui un enfant se construit mieux lorsque ses racines sont fortes.

Mais un enfant s’épanouit aussi dans des projets et j’ai la conviction que l’addition de nos deux Régions peut être un formidable vecteur de progrès. L’université du Grand Ouest, qui sans attendre nos décisions, ne sera qu’une d’ici 2017 en est un bon exemple.

Je pense aussi à l’Aéroport du Grand Ouest que notre Dame des Landes doit devenir, susceptible de nous aider à démultiplier nos opportunités d’échanges économiques, culturels, touristiques, nous qui sommes au Far West de l’Europe. Notre jeunesse qui loin de se replier sur elle-même doit trouver ces outils pour se former, se construire et pouvoir facilement partir pour mieux revenir.

Enfin s’il faut vous donner d’autres gages, il nous revient de les faire et d’oser vous dire qu’aucun sujet ne sera tabou. Comme celui d’étudier comment vous aider à relier Brest par le TGV. Parce que nous croyons qu’aucun territoire d’une grande Région ne doit être exclu de son développement et que la péréquation régionale est une valeur de solidarité et d’unité et donc d’identité.

Oui il est encore temps de nous unir et réussir pour nos enfants cette synthèse entre la légitime aspiration historique et l’espace d’opportunité et de nouveaux défis que représente une grande région que nous construirions ensemble.

François Pinte, Conseiller Régional UMP des Pays de la Loire