UMP 44

ACCUEIL > Editorial > Lettre aux adhérents et sympathisants

mercredi 18 juin 2014

Lettre aux adhérents et sympathisants

Cher Ami,

En ce 16 juin, nous avons choisi de nous adresser tout d’abord à vous qui, par vos convictions, votre implication et votre action quotidienne, appartenez à la grande famille de la Droite et du Centre.

L’UMP doit faire face à une crise extrêmement grave. Sa gestion financière a été affectée par de lourdes anomalies portant sur plusieurs millions d’euros.

Afin de mettre un terme à cette crise, le Bureau Politique du 10 juin a proposé, et approuvé à l’unanimité, la mise en place d’une direction collégiale transitoire du Mouvement et la nomination, sur notre proposition, de Luc Chatel au poste de Secrétaire Général de cette direction transitoire.

Si nous avons accepté de prendre les rênes de notre Mouvement, à la création duquel nous avons tous les trois participé en 2002, c’est avant tout pour vous redonner la fierté d’appartenir à l’UMP.

Dans un contexte politique où le Front national est arrivé en tête des élections européennes et où la défiance à l’égard du Président de la République et du gouvernement socialiste grandit chaque jour, nous avons la responsabilité de parler avec force à tous les Français.

Notre premier objectif est de consacrer toute notre énergie à la préparation du Congrès (en liaison avec la Haute Autorité de l’Union) dont le processus sera lancé dans les prochaines semaines et au cours duquel vous élirez le Président de l’UMP. Cette élection, ainsi que la campagne qui la précédera, devront se dérouler dans des conditions d’équité et de transparence sur lesquelles nous serons intransigeants.

Ce Congrès devra aussi être l’occasion d’une clarification de notre ligne politique, et il permettra en outre à la Haute Autorité de présenter les conditions d’organisation de la primaire ouverte pour la désignation de notre candidat à l’élection présidentielle de 2017, prévue dans nos statuts.

Nous voulons également remettre l’UMP en ordre de marche sur le plan administratif et financier. Après les très graves dysfonctionnements révélés par la presse, et déjà reconnus par l’un de ses auteurs, l’UMP a besoin d’une véritable césure par rapport à la gestion précédente. Une remise à plat des comptes et le renouvellement des principaux décideurs administratifs de l’UMP s’imposent.

Nous avons diligenté un audit, qui sera mené dans les tous prochains jours, et dont les conclusions nous permettront de prendre les mesures indispensables à la survie et au redressement de notre Mouvement. À vous qui avez contribué, en donnant de votre temps ou en soutenant l’UMP financièrement, nous devons cette totale transparence.

Ces deux objectifs sont autant d’étapes, vitales, dans la reconstruction de la fierté d’appartenir à notre famille politique et du lien de confiance qui doit nous unir aux Français, comme ce fut le cas par le passé.

Vous pouvez compter, durant cette période, sur notre détermination et notre implication de tous les instants mais aussi sur notre volonté d’apaisement. Nous avons besoin des vôtres.

C’est la condition pour remporter, ensemble, nos prochaines victoires pour le bien du pays.

Croyez, Cher Ami, à l’assurance de notre fidèle amitié.

Alain JUPPE, Jean Pierre RAFFARIN, François FILLON, co-présidents par intérim