UMP 44

ACCUEIL > Les tribunes politiques malmenées par le Conseil Général

Actualités

Les tribunes politiques malmenées par le Conseil Général

Par courrier en date du 23 décembre 2008, le Président du Conseil Général a demandé au Groupe Démocratie 44 de réfléchir à une nouvelle présentation des tribunes dans le magazine du Conseil Général.

C’est avec beaucoup de surprise et d’incompréhension que le Groupe Démocratie 44 a pris connaissance de ce courrier.

En effet, après avoir refusé de publier la tribune du Groupe du mois de novembre 2008 (sur le franchissement de Loire), les élus sont très étonnés que le Président ait aujourd’hui la volonté de réduire la capacité d’expression de son opposition et qu’il tente, par un procédé détourné, d’instaurer une censure quasi-systématique.

Il avait déjà tenté, fin 2007, de réduire l’expression du Groupe en supprimant l’espace réservé aux tribunes. Après un mois d’interruption, il avait du revenir sur sa décision pour éviter une action en justice qui aurait vu sa condamnation pour entrave à la liberté d’expression.

Aujourd’hui, en nous proposant de réduire notre tribune de 3500 à 2500 signes (réduction considérable), le Président du Conseil Général nous empêche d’argumenter convenablement sur les dossiers que nous traitons et nous prive ainsi de la cohérence de nos interventions. Le Président du Conseil Général qui ne supporte pas le débat contradictoire tente ainsi de bâillonner son opposition.

De plus, nous ne disposons d’aucun autre support d’informations générales nous permettant de faire valoir nos positions alors que la majorité utilise largement l’ensemble du magazine départemental à des fins très engagées.

Par ailleurs, pour justifier sa décision présentée dans son courrier sous forme de proposition, le Président du Conseil Général se base sur une étude, dont nous ne disposons pas, qui indiquerait que seuls 15% des foyers lisent systématiquement les tribunes.

Pour ce qui concerne les élus du Groupe Démocratie 44, la démocratie ne connaissant pas de limite, les quelques 75 000 foyers qui chaque mois lisent les tribunes des groupes politiques leur semblent devoir être respectés.

Enfin, les élus du Groupe considèrent que les décisions adoptées en séance plénière en 2008, concernant le fonctionnement des groupes politiques et le règlement intérieur de l’assemblée départementale, valent pour la mandature en cours et n’ont pas vocation à être revues quelques mois après leur adoption.

Pour toutes ces raisons, et après réflexion sur la base de la proposition d’« une nouvelle présentation plus concentrée (2500 signes au lieu de 3500) » des tribunes, le Groupe Démocratie 44 se trouve dans l’obligation d’émettre un avis totalement négatif et demande au Président du Conseil Général de ne pas modifier l’espace réservé aux tribunes dans le magazine départemental.

André Trillard, Président du Groupe Démocratie 44, a fait part à Patrick Mareschal de l’opposition du Groupe par courrier en date du 19 janvier 2009.

Contact Presse :
M. Julien BAINVEL : 02.40.99.03.26 – 06.18.05.87.41
@ : julien.bainvel@cg44.fr