UMP 44

ACCUEIL > La génération TET : des trains pérennisés à Nantes

Actualités

La génération TET : des trains pérennisés à Nantes

J’accompagnais ce matin le président de la République lors de son déplacement dans l’Aube sur le développement équilibré des transports ; je me réjouis de l’annonce du maintien à Nantes de 60 trains par semaine (Nantes-Lyon/Nantes-Quimper/Quimper-Bordeaux/Nantes-Toulouse).

En présence de Jean-Louis BORLOO, Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat, de Michel MERCIER, Ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire et de Guillaume PEPY, Président de la SNCF, le chef de l’Etat a aujourd’hui pérennisé les lignes ferroviaires d’équilibre du territoire.

Les Trains d’Equilibre du Territoire (TET) exploités par la SNCF sous le nom de Corail, Intercités, Teoz et Lunea irriguent quotidiennement de très larges portions du territoire national et transportent plus de 100 000 passagers par jour.

Bien que la France ait choisi d’accélérer le développement des lignes à grande vitesse, dont la ligne Bretagne-Pays de la Loire, l’Etat démontre que ces investissements ne se font pas au détriment des lignes classiques qui desservent encore de nombreuses régions.

Cette convention Etat-SNCF maintiendra donc 340 trains quotidiens et entrera en vigueur dès le 1er janvier 2011. Elle prévoit notamment 300 millions d’euros d’investissements pour engager la modernisation du matériel roulant.

La SNCF recevra de l’Etat pour équilibrer l’exploitation de ces lignes, une subvention annuelle de service public de 210 millions d’euros. Ce financement est garanti en établissant d’une part une solidarité entre le rail et la route et d’autre part, entre les trains les plus dynamiques et ceux que l’Etat considère indispensables à la cohésion de notre territoire.

Par cet acte essentiel, l’Etat assume ainsi pleinement son rôle d’autorité organisatrice des transports à l’échelle nationale et donne au transport ferroviaire interrégional classique et particulièrement à notre région des Pays de la Loire, une nouvelle dynamique.