UMP 44

ACCUEIL > Interview de Christian JACOB au Figaro

Actualités

Interview de Christian JACOB au Figaro

Christian Jacob, président des Républicains : « Après ce que nous avons connu, la priorité doit être celle des idées. » GABRIELLE CEZARD/Le Figaro

Chez LR, le travail se poursuit malgré la crise

Entre avril et juin, le parti aura organisé près de 66 forums thématiques, pour la plupart en visioconférence.

« Nous sommes pleinement mobilisés ! ». Agenda en mains, le président des Républicains ne quitte pas ses objectifs des yeux. L’incroyable crise sanitaire éprouvée par le pays a forcément un impact sur le calendrier de son parti mais Christian Jacob ne veut pas céder une once de terrain au Covid-19. Il veut garder le cap.

Lui-même touché par le virus, le député de Seine-et-Marne s’est appliqué à maintenir la cadence des chantiers internes dès son rétablissement. Après un flottement d’une quinzaine de jours, tout a repris son cours sur un rythme soutenu. Les réunions physiques ont laissé la place aux visioconférences, le confinement n’a pas empêché les joutes sur la ligne économique, mais chez Les Républicains, la vie continue, comme en témoigne la tenue régulière des réunions thématiques.

Avant la crise, ces forums avaient été conçus comme un chaudron à idées. Ils avaient posé 12 grands thèmes qui intègrent aujourd’hui les enseignements de la crise sanitaire, notamment sur les fragilités structurelles du pays. Fracture territoriale, ruralité, environnement, santé, Europe, ascenseur social, place des seniors, jeunesse, éthique et progrès, cohésion nationale, qualité alimentaire, libération du travail… Entre avril et juin, pas moins de 66 réunions auront animé le calendrier du mouvement LR. Souvent, les élus échangent plusieurs fois par jour avec la centaine d’experts et professionnels associés aux travaux. La méthode Jacob mise sur les remontées de terrain. La mécanique est huilée. En homme de la terre très attaché aux saisons (y compris politiques), le président tient à ce processus comme s’il était la condition indispensable pour rétablir les Républicains en parti de gouvernement. « On peut porter des critiques mais on ne peut pas dire que le travail n’est pas organisé. Il ne l’a jamais été autant », estime le parlementaire.

"Après ce que nous avons connu, la priorité doit être celle des idées."

À 60 ans, le patron des LR trace le sillon de la droite avec calme. Il n’ignore rien des enjeux, ni des faiblesses de son parti après deux présidentielles traumatisantes. Il entend aussi l’impatience et les interrogations exprimées par certains, sur l’absence de leader comme sur le temps qui sépare la droite de la prochaine présidentielle. Mais, imperturbable, Jacob invite chacun à respecter des étapes. « Après ce que nous avons connu, la priorité doit être celle des idées. C’est pour cette raison que j’ai souhaité redémarrer les forums très rapidement car c’est comme cela que nous pourrons réexister. On voit bien les difficultés d’En Marche, son problème de distance, d’arrogance, parfois même de mépris du terrain. Nous devons être exactement à l’opposé, dans la proximité, l’humilité et le travail collectif. »

« Le travail de fond d’abord »

Au-delà des réunions stratégiques du parti, le président compte sur les fédérations, la cellule « études » et les deux groupes parlementaires pour épouser le calendrier fixé. Les deux conventions nationales sur l’autorité et le pouvoir d’achat, qui étaient programmées d’ici l’été, seront décalées en septembre. Le premier des trois congrès des idées, prévu le 4 juillet, sera également reporté en octobre. Quant au grand rassemblement de la jeunesse, à Nîmes, il reste annoncé pour les 28 et 29 août, sauf contraintes gouvernementales de dernière minute liées à la crise sanitaire.

La fourmilière LR est invisible du grand public mais Jacob est convaincu qu’elle finira par payer. Méfiant à l’égard de ceux qui « croient détenir la vérité sur tout », il parie sur « l’analyse » et la « réflexion ». Les débats lui semblent « sains » dans une famille politique, même s’il préférerait les garder en interne. Puis, il pense que les fondamentaux de la droite restent un socle solide. Ordre, autorité, liberté d’entreprise… Parce qu’il croit au rassemblement des sensibilités sur ces sujets, Christian Jacob défend sa stratégie comme celle d’une confrontation féconde des idées jusqu’en 2021. « Ceux qui ont envie que leur étoile brille, je leur dis d’attendre un petit peu. Le moment de l’incarnation viendra. Le travail de fond d’abord ! »

Par Emmanuel Galiero


RAPPEL COTISATION 2020 : MERCI DE VOTRE ENGAGEMENT

- Pour ceux qui n’ont pas encore renvoyé leur bulletin 2020, n’hésitez pas à le faire dès aujourd’hui, nous en avons besoin, soit en renvoyant le bulletin ci-après à la Fédération LR 44 - 10 rue Gaëtan Rondeau - 44200 Nantes, soit en renouvelant en ligne sur le site internet du siège, via le lien suivant :

https://membres.republicains.fr/ins...