UMP 44

ACCUEIL > Intervention de Franck LOUVRIER, Session du 18 octobre

Actualités

Intervention de Franck LOUVRIER, Session du 18 octobre

Intervention de F. LOUVRIER au nom du groupe Les Républicains & apparentés - en séance plénière Région Pays de la Loire, le 18 octobre


Madame la Présidente, Chers Collègues,

Je tiens d’abord à excuser notre Président du groupe, Christophe PRIOU, qui est retenu aujourd’hui par le ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie sur l’avenir de la centrale et des salariés de Cordemais.

A l’occasion de cette session, mes chers collègues, nous allons débattre de multiples enjeux, prendre des décisions, qui nous le savons, influeront durablement sur la vie quotidienne de tous les Ligériens.

Mais avant de rentrer dans le cœur du sujet, je souhaite rappeler qu’à quelques jours près, il y a un an, Madame la Présidente, cette assemblée vous élisait à la tête de cet exécutif.

Cette session marque donc un an de mandature aux responsabilités, un an au cours duquel vous avez su rapidement incarner notre territoire, avec pugnacité et effort, maintenir le cap que nous nous étions fixé avec Bruno Retailleau et imprimé votre marque : celle d’une femme de terrain, décideur, qui sans sectarisme et volonté de briller à tout prix, souhaite apporter des solutions pragmatiques aux enjeux régionaux.

Les résultats sont positifs, qu’il s’agisse du domaine de l’emploi, de l’économie ou de l’équité territoriale. Même si certaines mesures sont encore en cours, nous sommes sur la bonne route et les acteurs de l’économie régionale le disent, les Ligériens le ressentent.

Au nom du groupe Les Républicains que je représente, je tenais à vous en remercier et à vous en féliciter sincèrement.

1- Une session placée sous le signe du développement durable. Vous avez choisi de « verdir » fortement l’action de notre région puisque 3 plans sur ce sujet seront soumis au vote et un rapport sera présenté :
- La stratégie régionale pour la biodiversité 2018-2023 ;
- Le plan régional de prévention des déchets qui se donne pour objectif de passer de 5 à 20% de déchets produits en moins d’ici 2031 ;
- Le plan d’actions régional de l’économie circulaire ;
- Et le rapport sur le développement durable 2017-2018 de la collectivité ;

Nous avons fait le choix d’une écologie positive et non punitive. S’il est un sujet qui ne mérite, ni clivages ou monopoles politiques, ni atermoiements de la part des élus responsables que nous sommes, mais qui suppose au contraire le consensus le plus total, c’est bien celui du développement durable, et pour parler plus directement, de la protection de notre planète, et donc de nos territoires, à l’heure où le GIEC vient de rendre un dernier rapport alarmant. L’urgence est là et les premiers écologistes sont à mes yeux les maires que nous devons accompagnés car ils sont à portée de la réalité quotidienne.

Je me réjouis à ce titre, Madame la Présidente, que vous ayez pris l’initiative d’une rencontre régionale dans cet hémicycle le 16 novembre prochain, à l’heure où certains, dans la majorité présidentielle, ont pris la stupide initiative de déclencher #BalanceTonMaire, opération de stigmatisation dangereuse dans un climat de crise de la représentation. J’espère qu’au cours de cette session, le groupe politique représentant la majorité présidentielle de ce pays, se désolidarisera publiquement de cette insulte personnelle pour les maires, qui ne fait que nourrir une fois encore un populisme que l’on veut combattre. On marche à l’envers ! Jeter la vindicte populaire sur des élus dignes et responsables qui ont le sens de l’intérêt général est inadmissible. Le maire bashing doit cesser !

On sait particulièrement ici que la décentralisation, cela veut dire quelque chose. La libre administration des collectivités territoriales aussi ! Si des maires ont été contraints de prendre des décisions sur la taxe d’habitation cela répond à une logique individuelle de chaque commune. Le financement d’une taxe, c’est d’abord pour financer et conserver des services publics ou pour développer un investissement.

2- Cette session sera ainsi l’occasion de présenter les orientations budgétaires 2019, qui confirment la trajectoire qui est la nôtre, considérée par l’Agence Standard and Poor’s comme très favorable.

Cette session oblige aussi à notre « argentier » Laurent Dejoie d’évacuer malheureusement en quelques minutes le projet qu’était l’aéroport du Grand Ouest. Sur le fond rien n’est réglé. L’aéroport reste saturé et aucun plan B n’était dans les cartons du gouvernement.

Les 3 combats, pour l’emploi local, pour l’équité territoriale et pour l’efficacité régionale menés par cette majorité depuis près de trois ans, produisent aujourd’hui des résultats concrets, que ce soient pour les jeunes ligériens, pour le développement de nos entreprises ou pour nos 600 communes soutenues par le Pacte régional pour la ruralité.

Cette région est devenue la vitrine de la réussite économique avec un résultat incontestable : nous sommes ceux qui avons le plus faible taux de chômage en France.

3- Nous reviendrons bien sûr sur l’ambition maritime régionale, une stratégie pour la croissance bleue en valorisant notre identité tout en préservant la mer et le littoral. Comme chacun le sait la mer est notre avenir.

Lors de cette session, vous seront présentées les nouvelles orientations concernant les Energies Marines Renouvelables, puisque nous sommes désormais engagés dans la construction d’une filière industrielle pérenne de ces EMR qui a été impulsée par Jean-Louis Borloo sous la présidence de Nicolas Sarkozy dans le cadre du Grenelle de l’environnement.

4- Enfin, cette session montre une fois de plus, encore et toujours, la détermination que met la Région dans sa bataille pour l’emploi.

Le succès de la première promotion du programme « Pays de la Loire Accélérateur », nous a encouragés à lancer en septembre dernier une deuxième promotion qui représente majoritairement la filière industrie, notre French Fab, avec 20 chefs d’entreprises. Ce dispositif prévoie l’accompagnement de dirigeants de PME ligériennes à fort potentiel de croissance et porteurs d’une ambition de développement. Il a été salué par ces chefs d’entreprises qui nous ont accompagné avec Paul Jeanneteau lors de l’événement BPI France qui a rassemblé à Paris 43 000 entrepreneurs.

En ce qui concerne la formation des demandeurs d’emploi, la convention financière 2018 entre la Région Pays de la Loire et Pôle Emploi nous permet la création de 1903 places supplémentaires financées grâce à des économies faites par ailleurs. Aussi lors de cette session notre puissant soutien aux filières du textile, du bois et du cinéma se veut exemplaire pour préparer l’avenir des Pays de la Loire.

C’est donc une session à l’image de ce qu’est cette majorité de la droite et du centre sous votre Présidence : moderne, efficace et réaliste.

Le groupe Les Républicains est fier de soutenir, Madame la Présidente, une majorité qui a su saisir les enjeux du XXIème siècle dont celui de l’environnement.

Je vous remercie.


Plus d’infos :

http://www.francklouvrier.fr/une-se...