UMP 44

ACCUEIL > Intervention d’André Trillard au Conseil Général le 14 octobre

Actualités

Intervention d’André Trillard au Conseil Général le 14 octobre

Monsieur le Président, Mes chers collègues,

À l’ouverture de cette session, nous ne pouvons rester silencieux sur ce que s’apprête à faire le Gouvernement en Loire Atlantique comme ailleurs.

Je veux bien sür parler du redécoupage des cantons suite à la création des binômes paritaires et à la division par 2 du nombre de cantons.

Je note tout d’abord, j’en veux pour preuve ce qui se passe en Ille et Vilaine, dans les Cotes d’Armor, Le Loir-et-Cher, le Cantal, la Drôme… que le découpage fait fi de toutes les considérations géographiques, se démarque des intercommunalités et des habitudes des vies des populations pour se concentrer sur un découpage partisan.

Il n’y a pas de raison que vous agissiez différemment en Loire Atlantique.

Nous savons pertinemment que la carte a été réalisée par vos soins en lien avec le Parti Socialiste sur la base des résultats aux élections nationales et locales. Nous savons pertinemment que vous détenez les informations que vous distillez aux élus de votre majorité. Nous savons surtout que ce découpage se transforme en charcutage.

En Loire Atlantique, comme dans tous les départements de France, les inquiétudes sont grandes.

Sous couvert de garantir la parité dans les Départements, objectif légitime et partagé, le Gouvernement impose un redécoupage général des cantons qui marginalisera les cantons ruraux.

A ce jour, nous disposons de 59 cantons et donc de 59 Conseillers généraux. Demain, la Loire Atlantique comprendra 31 cantons et 62 Conseillers Départementaux. Le Gouvernement va donc créer de nouveaux postes d’élus avec de nouvelles dépenses publiques en perspective.

Par cette réforme, le Gouvernement tente d’enrayer sa perte de crédibilité et de limiter au maximum une sanction par les urnes. Cette loi est couplée à une loi prévoyant la création des métropoles. Les métropoles, Nantes Métropole aura ce statut, gèreront les compétences du département sur leurs territoires.

Avec le nouveau système, le monopole de la Métropole est entériné au détriment des territoires ruraux. A elles seules, Nantes Métropole et l’agglomération de Saint-Nazaire compteront la moitié des Conseillers Départementaux.

Chose inédite donc, les Conseillers Départementaux élus sur la Métropole seront majoritaires au Conseil Général alors que le Conseil Général n’aura plus aucune compétence sur la Métropole.

Le Conseil Départemental sera donc composé pour moitié d’élus sans compétence. A quoi serviront-ils à part assurer une majorité au Parti Socialiste ? On voudrait s’assurer une majorité immuable, qu’on ne s’y prendrait pas autrement !

La réforme ne peut pas consister à découper des cantons sur mesure pour le Parti Socialiste. Il faut respecter les territoires, les bassins de vie et d’emploi, les habitudes des habitants. Cette réforme est purement électoraliste et n’apporte aucune réponse aux deux seules vraies questions qui se posent aux élus : 1) simplifier le mille-feuille, 2) diminuer les dépenses publiques.

André TRILLARD, Président du Groupe Démocratie 44