UMP 44

ACCUEIL > Insécurité dans l’agglomération nantaise

Actualités

Insécurité dans l’agglomération nantaise

Communiqué de presse de Matthieu ANNEREAU - L’insécurité : face à l’échec de la politique municipale il faut des moyens innovants pour une ville plus sûre !

La sécurité est la première des libertés et les pouvoirs publics doivent tout mettre en œuvre pour la garantir. Pourtant à Saint-Herblain, alors qu’il faudrait mettre en place une politique volontariste, Bertrand Affilé continue de nier la réalité.

Après les incidents répétés à la déchetterie de Tougas, les occupations illégales de terrains par des gens du Voyage, l’explosion de ce qu’on appelle pudiquement les incivilités dans les transports en commun en particulier dans le quartier de Bellevue, la Municipalité reconnaît à demi-mot un coup de chaud à la Harlière : agressions, deals, dégradations de biens publics et privés… Il s’agit de faits plus graves qu’ « un peu de tension » comme ils ont été qualifiés par l’Adjoint au Maire à la sécurité.

Pour Matthieu Annereau et les élus du groupe Voir Autrement Saint-Herblain, c’est aux élus de mettre en œuvre des solutions permettant de garantir la sécurité de tous, usagers comme agents des services publics. Trop de faits de violences physiques, verbales, de cambriolages sont rencontrés aujourd’hui sur notre ville pour que nous continuions à rester spectateurs de leur amplification comme l’illustre la réaction de l’Adjoint à la sécurité.

Les élus doivent dès à présent réagir et rassurer les habitants de Saint Herblain en leur redonnant la tranquillité à laquelle ils aspirent. Pour cela, il est urgent de relancer l’investissement dans la vidéo-protection dans les zones identifiées, de renforcer la collaboration entre les polices municipale et nationale sur notre ville et ne plus hésiter à faire la promotion du réseau de « Voisins Vigilants » avec une signalétique adaptée sur les zones concernées (il est fait état d’une diminution de l’ordre de 40% dans des quartiers ayant mis en place ce dispositif).

Le renouvellement urbain était nécessaire dans ce quartier, mais il ne peut s’agir de la seule réponse des pouvoirs publics face à l’explosion de la sécurité.

Matthieu ANNEREAU

Conseiller Municipal d’opposition de St Herblain

Conseiller Communautaire Nantes Métropole


Communiqué de presse de Philippe SEILLIER : Braquages en série

Loi des séries ou conséquence des politiques en matière de sécurité menées par le gouvernement et les municipalités de gauche ? Voilà la vraie question que nos élus en charge de la sécurité de nos concitoyens devraient rapidement se poser.

Rezé est depuis déjà longtemps la commune idéale pour les braquages de commerce, les cambriolages et les divers trafics. Il y a deux ans déjà nous nous étions insurgés contre cette situation (Cf nos déclarations de septembre 2013) ; Aujourd’hui rien n’a changé et surtout rien n’a été entrepris en la matière par la municipalité.

Alors que nous préconisions l’installation de la vidéo surveillance dans les zones commerçantes de REZE, l’aide au développement d’un réseau de voisins vigilants dans les quartiers en coordination avec les forces de l’ordre, la majorité actuelle nous renvoie à ses chimères : la systématisation de l’excuse pour des raisons sociétales et la mise en place d’une conférence citoyenne pour l’ automne prochain. De qui se moque –ton ? Ce sont des actes et des résultats que nous attendons aujourd’hui, pas de débats stériles.

L’installation d’une police municipale couterait chère à notre commune qui n’en a ni l’ envie ni les moyens. Cependant une police d’agglomération serait à envisager car aujourd’hui les faits de délinquance ne doivent pas être traités au regard du périmètre d’une commune, mais du territoire de Nantes Métropole.

Aujourd’hui on veut aussi calmer les peurs en affichant ces faits. Mais contrairement à ce qu’on voudrait faire croire, je le dis, les commerçants comme leur personnel ont peur. Ils ont peur et sont autant ulcérés de voir que ceux mêmes qui les ont braqués revenir impunément dans leurs commerces (sur ce point nous tenons des témoignages à disposition de la presse).

“La perversion de la cité commence par la fraude des mots” disait Platon. Appelons les faits par leur juste qualificatif et prenons les mesures qui y répondent.

Philippe SEILLIER

Conseiller municipal d’opposition de Rezé

Conseiller communautaire Nantes Métropole