UMP 44

ACCUEIL > Fiscalité : le Groupe Ensemble pour Nantes réagit.

Actualités

Fiscalité : le Groupe Ensemble pour Nantes réagit.

Taxe Foncière : une atteinte de plus au pouvoir d’achat des Nantais

Alors que les contribuables nantais vont devoir s’acquitter de leur taxe foncière, Sophie Jozan et les élus du groupe Ensemble pour Nantes dénoncent les contre-vérités relatives à la fiscalité.

En effet, la Municipalité annonce année après année la stabilité fiscale à Nantes. Cette affirmation est fausse à plusieurs titres

Pour répondre à l’augmentation constante des dépenses, la Municipalité a fait de la fiscalité locale une variable d’ajustement. En 10 ans, le produit fiscal a ainsi augmenté de plus de 50 %. Pis, comme le révèle l’étude de l’UNPI (union nationale de la propriété immobilière), la taxe foncière a augmenté de plus de 30 % à Nantes en 5 ans. A de nombreuses reprises, les élus du groupe Ensemble pour Nantes avaient dénoncé cette hausse dont les conséquences peuvent être terribles. Car avec la mise en place de sa nouvelle politique d’abattements, la Ville de Nantes a récupéré un produit fiscal plus important qu’auparavant et a fait de la taxe foncière la première ressource fiscale devant la taxe d’habitation. Les propriétaires qui ont des revenus modestes n’ont pas intérêt à rester à Nantes : étonnante vision de la mixité sociale, si seuls les riches propriétaires peuvent rester dans la ville de Nantes ! Le fait d’être propriétaire serait-il un crime avec circonstance aggravante ? Les propriétaires sont aujourd’hui clairement victimes de cette politique fiscale, avec pour autre conséquence directe la hausse des loyers (seuls 36 % des Nantais sont propriétaires de leur logement).

Dans le même temps, la ville a mis en place une politique de hausse générale de ses tarifs :
-  les tarifs de transport ont augmenté de 24 % en moyenne depuis 4 ans. Cette année, il y aura même eu 2 hausses en 6 mois. Nantes est devenue une des villes les plus chères de France. Exemple : un étudiant nantais paye deux fois plus cher son abonnement transport qu’un jeune toulousain. Le groupement des autorités responsables de transport a publié une étude sur les prix pratiqués dans les réseaux de transports de province. Résultat, le ticket unitaire est ainsi vendu 1,50 €, soit 28% plus cher que la moyenne (1,17) ; et l’abonnement mensuel coûte 54,50 € chaque mois, soit 70% de plus que la moyenne (32,2).
-  le coût du stationnement a augmenté de 30 % depuis 2008 et la zone de stationnement payant a encore été étendue cet été.
-  la taxe sur les ordures ménagères augmente alors que le service diminue (le nombre de collectes a été divisé par deux pour les habitants ne bénéficiant pas du Tri Sac)…

Sophie Jozan et les élus du groupe « Ensemble pour Nantes » demandent la fin de ces atteintes au pouvoir d’achat des Nantais.

Les Elus du Groupe d’opposition "Ensemble pour Nantes"