UMP 44

ACCUEIL > Fermeture des permanences CPAM

Actualités

Fermeture des permanences CPAM

André TRILLARD, Président du Groupe Démocratie 44, Rodolphe AMAILLAND (Vertou-Les Sorinières), Stéphan BEAUGE (Saint-Philbert-de-Grand-Lieu), Pierre BERTIN (Le Loroux-Bottereau), Jean-Luc BESNIER (Nort-sur-Erdre), Bernard CLOUET (Pontchâteau), Patrick GIRARD (Pornic), Anne-Sophie GUERRA (Nantes 10), Yannick HAURY (Paimboeuf), Joseph PARPAILLON (Orvault-Sautron), Maurice PERRION (Ligné), Conseillers généraux de Loire Atlantique, s’étonnent de l’annonce de la fermeture de 22 permanences de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) dans le département.

Ils regrettent que cette annonce n’ait fait l’objet d’aucune concertation, ni d’aucune discussion avec les élus locaux. Par ailleurs, les élus signataires dénoncent la précipitation dans la mise en œuvre de ces fermetures qui débuteront dès le mois de juin.

Pour les élus du Groupe Démocratie 44, les permanences de la CPAM jouent un rôle social très important. Ils rappellent que certains publics, personnes âgées, personnes handicapées, personnes aux faibles ressources, ont besoin d’un accompagnement et d’un accueil personnalisé. Ils ne peuvent pas toujours se déplacer, ni effectuer leurs démarches par Internet.

Aussi, attachés à un aménagement cohérent du territoire, ils demandent à la CPAM de revoir sa position. Si les élus Démocratie 44 sont conscients de la nécessité de réaliser des économies en période de crise, ils souhaitent néanmoins que des permanences de la CPAM soient maintenues dans les pôles de centralités, dans les pôles d’équilibre du département.

Pour les autres secteurs de Loire Atlantique, ils demandent que des solutions soient mises en place pour assurer un accompagnement au plus près des besoins.

André TRILLARD, et le groupe Démocratie 44 au Conseil Général