UMP 44

ACCUEIL > « Disparition de Laetitia : S’il y a eu des manquement, ils ne peuvent rester sans réponses »

Actualités

Communiqué de Presse de Philippe BOËNNEC

« Disparition de Laetitia : S’il y a eu des manquement, ils ne peuvent rester sans réponses »

Face à l’horreur du drame qui continue de nous meurtrir, je veux dans un premier temps, saluer le remarquable travail des enquêteurs, les procureurs et la gendarmerie, saluer les moyens importants mis à disposition depuis la disparition de Laëtitia.

Nous devons protéger la société de ces MONSTRES. Devant de tels actes de barbarie, police, juges, gouvernement, législateurs et autres professionnels doivent travailler ensemble.

Devant un tel évènement, notre devoir est de rechercher ce qui n’a pas fonctionné. C’est normal. Le Président de la République est dans son rôle lorsqu’il demande une enquête d’inspection. C’est le contraire qui serait choquant. S’il y a eu des manquements, ils ne peuvent rester sans réponses.

A ceux qui accusent le manque de moyens, je veux rappeler que le budget de la justice est chaque année en augmentation depuis 2007. Pour 2011, l’augmentation est de 4,15% avec la création de 550 emplois. C’est le seul budget en augmentation avec celui de l’enseignement supérieur.

Des mesures concrètes sont dors et déjà en train d’être mises en place : le recours plus important au bracelet électronique, la création d’un office de suivi des délinquants sexuels et dangereux avec le rapprochement des différents services judiciaires. Pourquoi pas l’avis d’un jury populaire ?

La justice repose sur la confiance et il n’y a pas de confiance sans responsabilité.

Interrogé aujourd’hui par certaines réactions, je suggère que le juge autorisant la libération d’un détenu qui ensuite récidive par un fait d’une haute gravité reçoive la famille, les proches de la victime.