UMP 44

ACCUEIL > Décés du nourisson : Philippe Boënnec, « La loi Bachelot permettra de mieux organiser les soins »

Actualités

Décés du nourisson : Philippe Boënnec, « La loi Bachelot permettra de mieux organiser les soins »

Le décès du nourrisson survenu à l’hôpital Bullion est avant tout un drame humain pour l’enfant, pour sa famille et pour la communauté hospitalière dans son ensemble.

Au delà de cette nouvelle tragédie, souligne le député de Loire-Atlantique, plus on repousse les frontières de la médecine, plus on s’expose à des accidents médicaux. Mais il ne faut pas se résigner : pour améliorer la sécurité des patients, et éviter que de tels drames se reproduisent à l’avenir, il faut mieux organiser les soins et analyser avec rigueur tous les accidents médicaux pour en tirer toutes les leçons : Ce sont les objectifs de la loi BACHELOT.

Par ailleurs, le Parlementaire rappelle que la mise en oeuvre du Plan Hôpital 2012 mobilisera, pour la période 2008-2012, près de 10 milliards d’euros d’investissements, dont 5 milliards apportés par l’Etat, en aides directes de l’Assurance Maladie.

Ces investissements favorisent en effet les recompositions hospitalières, le développement ou l’amélioration de nouvelles filières (gériatriques et pédiatriques notamment), la mutualisation des moyens techniques, humains et la modernisation des systèmes d’information.

Fortement impliqué sur les questions de santé dans le cadre de son mandat de député, Philippe BOËNNEC soutient la mise en place de ces pôles d’excellence, qui vise à poursuivre l’amélioration de la qualité des soins.

Contact presse : Claire Hugues
Attachée Parlementaire de Philippe Boënnec
Tel : 02 28 53 04 97
claire.hugues@yahoo.fr