UMP 44

ACCUEIL > Conseil de Nantes Métropole

Actualités

Conseil de Nantes Métropole

INTERVENTION DE LAURENCE GARNIER SUR LA TARIFICATION DES TRANSPORTS

Madame la Présidente, Chers collègues,

J’ai d’abord envie de dire : à Nantes Métropole, après les élections, les augmentations ! C’est la deuxième fois que vous nous faites le coup en 1 an de mandat, la première datant d’avril dernier où vous veniez à peine d’être élue…

En à peine un an vous avez attrapé la manie de vos prédécesseurs qui procédaient régulièrement à des hausses des tarifs dans les transports en commun. Il y a quelques années Nantes était au niveau tarifaire dans le ventre mou des grandes agglomérations françaises. Aujourd’hui la Métropole s’est hissée dans les 5 premiers rangs en matière de coût des transports en commun. Il est temps de stopper cette hausse continue et mécanique qui semble ne même plus poser de question à votre majorité.

On a aujourd’hui le sentiment que l’on ne se pose plus à Nantes Métropole la question de savoir comment l’on pourrait optimiser le coût pour les usagers des transports en commun. On nous explique que le but c’est de stabiliser la charge supportée par les usagers au coût d’exploitation du réseau. Certes il y a quelques modifications de lignes que vous nous avez présentés et une estimation de 6000 km supplémentaires parcourus chaque année. Mais aucun investissement majeur en vue ; donc rien qui justifie des augmentations comme celles que vous nous proposez, avec un ticket à l’unité à 1,60€, à 20 cts de moins que le ticket de métro parisien et ses 14 lignes qui traversent la capitale ! La nouvelle grille tarifaire que vous nous présentez représente une augmentation moyenne de 5% par rapport au précédent tarif. Il y a un peu moins d’un mois Michel Sapin annonçait une inflation prévue à 0% en 2015. Les 5% de hausse que vous proposez vont donc impacter directement et en totalité le pouvoir d’achat des habitants de l’agglomération.

Vous nous expliquez que comme l’offre augmente, les prix augmentent. Mais une offre bien pensée doit logiquement amener vers les transports en commun des usagers supplémentaires, qui doivent générer des recettes supplémentaires. Comment chiffrez-vous tout cela avant de proposer ces augmentations ?

Un point concernant la gratuité. Nous l’avons dit dans une session précédente, nous ne sommes pas favorables à la gratuité qui est aussi un facteur de hausse des prix. Nous avons voté la tarification solidaire à laquelle nous sommes favorables, mais la gratuité est pour nous un message négatif tant vis-à-vis de ceux qui payent que de ceux qui ne payent rien. Les transports en commun ont un coût, et demander une somme de 3€ par mois, comme c’est le cas par exemple au Mans pour les bénéficiaires du RSA, nous semble être une mesure juste, responsable et solidaire à la fois.

Enfin un dernier point concernant la fraude. Pouvez-vous nous dire à combien elle est estimée ? On parlait à la TAN de 10% encore récemment, mais certaines associations parlent plutôt de chiffres proches des 30%. Qu’en est-il réellement, et quelles actions allez-vous mettre en place pour lutter contre cette fraude qui coûte extrêmement cher, notamment le soir après 21h où les équipes de contrôle sont particulièrement rares ?

Madame la Présidente, à l’heure où Paris et votre gouvernement s’apprêtent à accueillir la Conférence Climat à la fin de l’année, notre groupe du centre et de la droite considère que toutes les mesures défavorables à l’utilisation des transports en commun, et en particulier les dispositions tarifaires, sont des mauvais signaux envoyés aux habitants de nos villes et de nos métropoles. Nous voterons donc contre cette délibération, et nous attendons des précisions sur les futures hausses auxquelles les habitants de l’agglomération devront se préparer dans les mois et les années à venir.

Je vous remercie.


INTERVENTION DE RODOLPHE AMAILLAND

Madame la Présidente, mes chers(es) collègues,

Nous sommes étonnés de voir régulièrement dans les journaux locaux différents articles sur des délibérations qui n’ont pas encore été votées. Le mouvement s’accélère c’est maintenant a-minima 48 h avant le conseil métropolitain. Quel est votre objectif par ces grandes déclarations avant vote des élus ? Influencer leur vote ? Empêcher le débat démocratique… ? Concernant la question des tarifs pour la TAN c’est une application au 1er juillet, nous pouvons attendre quelques heures pour en informer les citoyens ; il n’y a aucune urgence !

Si vous ne respectez pas les règles de la démocratie, je vous le demande à quoi bon participer au conseil métropolitain ? Et que vont penser les habitants : à quoi bon aller voter ? Les élus doivent être exemplaires, leur rôle n’est pas de donner des leçons de morale sur le vote démocratique ou fustiger l’abstention des citoyens. Leur rôle, notre rôle est d’être exemplaire afin de renouer la confiance avec les citoyens et les jeunes. C’est pourquoi je vous demande officiellement au nom de l’ensemble des élus de la minorité et au nom de l’ensemble des défenseurs de la démocratie de respecter le dialogue démocratique et le vote des élus. Nous espérons que ces pratiques prendront fin dès le prochain conseil métropolitain

Je vous remercie.


INTERVENTION DE SANDRA IMPERIALE SUR LA CHARTE EUROPEENNE POUR L’EGALITE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LA VIE LOCALE

Je rebondis sur les propos de mon collègue du sud Loire.

On a beau être en 2015, les droits dont nous disposons aujourd’hui sont sans cesse remis en cause et plusieurs maux m’inquiètent particulièrement en tant que toute jeune maman et fraichement élue.

Cette charte a une résonnance directe sur l’activité de nos travaux ici. En commission il a été évoqué le souhait de favoriser l’égalité en aidant notamment les familles monoparentales. Des mesures ont été proposées lors de la campagne de Laurence Garnier et des chefs de file de la métropole pour une mise en réseau des crèches publiques métropolitaines pour faciliter la garde en fonction d’horaires de travail. Ne pourrait-on pas s’en inspirer ? Cette solution permettrait de travailler plus sereinement et serait un bon complément des mesures visant à favoriser les crèches d’entreprises. De même, que fait-on pour proposer plus de modes de garde adaptés aux horaires dits atypiques ? Il semble que l’effort en la matière n’est pas suffisant et pénalisant pour la plupart des femmes dans cette situation élevant seule leur enfant ...

J’aimerais vous dire que parler de ces sujets et les lier forcément à la femme est une vision réductrice de notre rôle ... Malheureusement a-t-on le choix aujourd’hui ? Une récente enquête souligne que ce sont très majoritairement les femmes qui s’absentent du travail lorsqu’un enfant est malade, qu’elles auraient déjà refusé une promotion pour un quart et bien sur que les tâches ménagères sont encore majoritairement exécutées par les femmes ... Le manque de femmes en politique engendre des déséquilibres dans notre vie quotidienne.

Alors si cette délibération permet d’aller pas à pas vers une amélioration de cette égalité ... Je la voterai.

Même si la parité n’est pas l’égalité, c’est déjà un gage de notre représentativité.


INTERVENTION DE MATTHIEU ANNEREAU SUR LE DISPOSITIF D’ACCUEIL DES GRANDS PASSAGES DES GENS DU VOYAGE A L’ETE 2015

Madame la Présidente, mes chers collègues,

La création de cette aire de grands passages estivaux, comme j’ai pu le dire à plusieurs reprises depuis un an, était nécessaire et légalement obligatoire dans le cadre du schéma départemental.

Cependant, je souhaite souligner deux problèmes :

Tout d’abord, la non concertation et informations dans la décision de choisir ce site à Saint-Herblain à l’époque. Les riverains n’avaient pas été concertés et les élus non plus. Pis, et ce n’est pas Jocelyn Bureau qui me contredira, ce terrain était censé être provisoire. C’est en tout cas ce qui avait été annoncé aux habitants. Pourtant ce terrain est reconduit pour l’été 2015. Le provisoire deviendrait-il définitif au mépris total des engagements pris devant la population ?

D’autre part, la solidarité métropolitaine trouve une fois ses limites puisque ce sont une nouvelle fois Bouguenais et Saint-Herblain qui accueillent les grands rassemblements pour l’été 2015. Ceci n’est pas le fondement d’une politique sociale juste basée sur l’équilibre des droits et des devoirs. D’autant que le terrain de Saint-Herblain censé ne servir que de mai à août est occupé plusieurs fois dans l’année. Alors ou il s’agit d’un terrain pour une occupation tout au long de l’année et ou alors c’est bien un terrain réservé pour quelques mois dans l’année. La molle action du politique est coupable dans ce domaine particulièrement sensible avec des conséquences désastreuses tant pour les habitants de la métropole que pour les gens du voyage eux-mêmes.

Nous devons tenir nos engagements de création de ces aires qui sont nos devoirs et des droits pour eux ; nous serons plus crédibles et aurons toute autorité pour faire stopper les occupations illégales qui n’ont pas lieu d’être puisque la loi s’oblige à tous, aux collectivités territoriales, comme aux gens du voyage. Mais pour cela nous devons tenir un langage de vérité et agir concrètement. Je voudrais donc savoir quel sera le troisième terrain prévu pour les grands rassemblements de cet été et quels seront les terrains pour l’été 2016.


INTERVENTION DE JULIEN BAINVEL SUR LA COLLECTE DES DECHETS

Madame la Présidente, Mes chers collègues,

Concernant la collecte de verre, nous partageons la décision de regrouper les 23 communes de la métropole, hors la ville centre.

Nous partageons également la prise en compte du développement durable avec notamment l’attention prêtée à l’utilisation de véhicules limitant les rejets polluants.

Afin d’amplifier encore nos actions environnementales, de limiter les déplacements inutiles des véhicules, nous vous proposons aujourd’hui que l’ensemble des containers soient équipés de puces électroniques. Grâce à ces technologies utilisées dans plusieurs villes en Europe et en France, la collecte serait effectuée au bon moment (avant que les containers ne débordent et pas lorsqu’ils sont quasi-vides). Cette mesure au coût limité permettra à terme de réelles économies.

Par ailleurs, nous vous demandons que le nettoyage des sites des points d’apport volontaire soit intégré à l’appel d’offres. Trop souvent dans les communes de la métropole, une fois la collecte de verre effectuée le sol reste jonché de débris et de bouts de verre. Cette prestation de nettoyage doit être assurée par le futur prestataire retenu.

Enfin après ces 2 propositions concrètes, j’en termine par une question précise pour savoir où en est la réflexion annoncée en début de mandat sur la collecte des déchets verts.

Je vous remercie.