UMP 44

ACCUEIL > Communiqué de l’opposition régionale (UMP-UDI-MPF)

Actualités

Communiqué de l’opposition régionale (UMP-UDI-MPF)

« Il y a d’autres priorités que de financer les bons petits soldats du gouvernement dans les écoles, surtout lorsque l’on est en dehors des compétences régionales concernant une réforme très contestée »

L’ensemble des élus de l’opposition (UMP – UDI – MPF) a refusé de voter l’aide de 100 000 € proposée en faveur de l’Union régionale des Francas pour la mise en œuvre d’un projet mené en partenariat avec la Ligue de l’enseignement, Léo Lagrange Ouest et les Céméa Pays de la Loire.

Les Maires Laurent Dejoie (Vertou) et Danielle Rival (Batz-sur-Maire) ainsi que Sandra Bureau (MPF), ont vivement réagi et interpellé la majorité : « Il y a d’autres priorités que de financer les bons petits soldats du gouvernement dans les écoles, surtout lorsque l’on est en dehors des compétences régionales concernant une réforme très contestée. »

Le projet en question : « développer les capacités d’intervention de ces réseaux auprès des territoires pour influer sur la transformation du système éducatif sur l’ensemble de la Région. » Ses moyens : conseils et formation, information, accompagnement et diagnostic. Le projet précise que « les actions de formation prévues doivent par ailleurs pouvoir favoriser la mise en œuvre de la réforme des rythmes éducatifs. »

« Nous nous opposons fermement à ce projet dans lequel nous lisons une volonté politique extrêmement déplacée d’aller porter la bonne parole du Ministère de Monsieur Peillon aux frais des contribuables ligériens. »

Cette réforme est l’objet d’un nombre considérable de critiques venant aussi bien des familles que des enseignants et des communes concernées par sa mise en œuvre. A l’heure où la Cour des comptes alerte sur la fragilité des finances publiques, où le rôle de l’Etat dans l’éducation des enfants est fortement remis en question et où la grogne monte sur l’inefficacité de cette réforme, nous nous étonnons d’une telle aide.

Au nom de quoi irions-nous financer les bons petits soldats du gouvernement dans les écoles, surtout lorsque l’on est en dehors des compétences régionales concernant une réforme très contestée ?

Groupes UMP-UDI-MPF