UMP 44

ACCUEIL > Communiqué de Laurence Garnier et Matthieu Annereau

Actualités

Communiqué de Laurence Garnier et Matthieu Annereau

Laurence Garnier et Matthieu Annereau (chefs de file UMP des oppositions nantaise et herblinoise) dénoncent les violences à l’encontre du mobilier urbain et des véhicules de la TAN la semaine dernière.

En effet, mercredi et jeudi derniers, le tram a notamment fait l’objet de nouveaux caillassages aux arrêts Jean-Moulin et Lauriers (quartier Bellevue). Un pavé a traversé une vitre du tram et atterri dans un landau, où se trouvait un bébé. Cet épisode, dont les conséquences auraient pu être dramatiques, fait suite à de nombreuses agressions sur le réseau de transports en commun.

A bout, les conducteurs de la TAN ont réclamé et obtenu des mesures, bien compréhensibles, de déviation de Bellevue et Malakoff. Mais ces mesures d’urgence, qui privent le quartier de transports en commun, ne peuvent constituer une réponse de fond aux problèmes d’insécurité. C’est la double peine pour les habitants de ce quartier déjà très stigmatisé et une vraie rupture du principe d’égal accès au service public. A Bellevue, l’insécurité devient un vrai handicap social pour les habitants.

La sécurité est la première des libertés et il revient aux pouvoirs publics de la garantir par la mise en place d’une politique volontariste dans tous les quartiers.

Quelles solutions les maires de Nantes et de Saint-Herblain proposent-ils face à la violence chronique de Bellevue ? Comment répondent-ils à la légitime demande de sécurité des employés de la TAN ? Aucune réponse satisfaisante.

Laurence Garnier et Matthieu Annereau demandent que soit garantie la sécurité des usagers et des agents des services publics par la mise en place d’une politique de la ville efficace. Ils invitent en outre l’ensemble des élus et groupes politiques à rejeter clairement toute manifestation violente contre les infrastructures ou investissements publics afin de casser la banalisation de la violence dans nos villes. Il est de la responsabilité des élus de faire en sorte que l’ensemble des habitants de Nantes et Saint-Herblain bénéficient des mêmes droits quel que soit leur quartier.