UMP 44

ACCUEIL > Communiqué de François PINTE

Actualités

Communiqué de François PINTE

Impôts : pour une révolution des territoires

Les médias s’emparent de plus en plus du thème du gaspillage de l’argent public, particulièrement dans les collectivités locales. Nos compatriotes sont désormais familiers de termes tels que le mille-feuille administratif, les doublons ou l’excès des dépenses de communication et des frais de représentation.

A ce titre, on note le succès, dimanche, de l’émission Capital sur M6 sur le thème « Impôts, gaspille-t-on votre argent ? » 4 Millions de téléspectateurs ont visionné cette enquête, ce qui est une forme de record.

Les éléments rappelés dans cette émission méritent d’être retenus : les impôts locaux représentent 48 Milliards € et leur augmentation est constante d’année en année. Quelques exemples illustrent les dépenses abusives : les 3,5 Millions d’Euros pour changer de logo en région Rhône-Alpes, la location d’une plage de Cannes par la région Ile-de-France pour 130.000 Euros…

Mais surtout, le reportage sur le mille-feuille administratif démontre l’existence inutile et coûteuse de doublons. Mairies, communautés de communes, syndicats mixtes, départements, régions se chevauchent, gèrent souvent les mêmes dossiers et génèrent une paperasserie étouffante pour les porteurs de projets, qu’ils soient Chefs d’entreprise ou Présidents d’association. Capital a montré et démontré au travers de l’exemple de l’Auvergne que 20 Millions d’Euros d’aides versées aux entreprises locales coûtaient 52 Millions de frais de structure administrative !

Devant la crise actuelle et les bouleversements à venir pour notre société, il ne faut pas se limiter à une évolution ; une révolution des territoires est nécessaire. Chaque collectivité, recentrée, allégée se devra de conduire des politiques fortes dans leurs conséquences et modestes dans leur gloire propre. Et la Cour des comptes s’interroge sur le rôle des 238 sous-préfectures qui coûtent 220 Millions d’Euros.

Ici, dans les Pays de la Loire, l’opposition régionale appelle continuellement à cette vigilance de gestion. Lors du dernier débat budgétaire 52 amendements de bon sens ont été proposés permettant une économie indolore pour les Ligériens de 91,7 Millions d’Euros. Qui aurait été gêné par la baisse de 50% des frais de communication entrainant immédiatement 2,7 Millions d’Euros d’économies ?

Pas un seul des amendements de l’opposition n’a été adopté et la folle dépense continue :
-  la région va financer une résidence hôtelière à Fontevraud pour 15 Millions d’Euros. 300.000 Euros la chambre ! L’hôtellerie n’est pas le métier du conseil régional d’autant que les grands opérateurs hôteliers n’ont pas été consultés sur ce dossier.
-  Toutes les personnes qui possèdent une télévision payent une taxe audiovisuelle qui a augmenté de 6 Euros cette année. La Région a cependant décidé, dans le but officiel de « valoriser le fait régional », de conclure une convention de partenariat avec France Télévisions, pour un total de 900 000 Euros, alors même que le gouvernement a demandé à France Télévision de réduire ses dépenses. Les contribuables sont donc imposés deux fois. C’est bien de responsabilité et de courage politique dont nos collectivités ont besoin. La clause de générale compétence doit être réservée aux seules communes. Les départements et les régions doivent progressivement fusionner. Au lieu de cela, la gauche avec sa réforme des conseils généraux va augmenter de 3000 le nombre des élus ; alors que nous proposions qu’un seul élu siège à la région et au département.

Le combat contre tous ces gaspillages continue et le mérite des émissions comme Capital est d’aider les élus qui le mène à le poursuivre contre toutes ces baronnies, contre le poids du clientélisme, les manœuvres de notoriété et de popularité à court terme auxquelles se livrent certains élus.

François PINTE, Conseiller Régional Président du groupe UMP,

Président de l’UMP 44.