UMP 44

ACCUEIL > COMMUNIQUE D’ANDRE TRILLARD

Actualités

COMMUNIQUE D’ANDRE TRILLARD

NDDL : La triple trahison du Président Hollande



Comment ne pas être atterré par ce que révèle le livre de Gérard DAVET et Fabrice LHOMME, paru ce jour, et qui nous rapporte cette déclaration du Président à propos de l’aéroport NDDL, indiquant qu’il est, à titre personnel, hostile à ce projet et qu’il pense que celui-ci « ne verra pas le jour ».

Comment penser que cette déclaration n’est pas calculée de la part du Président alors même que le gouvernement est sensé honorer sa promesse, maintes fois affirmée, à l’Assemblée Nationale et au Sénat, devant les parlementaires et les médias, d’un début des travaux en cas de victoire du « oui » à la consultation populaire qui a eu lieu en Loire Atlantique.

C’est une triple trahison :

1/ Vis à vis de Jean Marc Ayrault, ancien 1 er Ministre et actuel ministre des affaires étrangères, farouchement en faveur de ce projet et des principaux élus PS du départe-ment de Loire Atlantique, du président du Conseil Départemental en passant par la maire de Nantes.

2/ Vis à vis des citoyens et plus précisément des électeurs qui se sont déplacés pour aller voter à cette consultation citoyenne (269.000 personnes qui ont voté oui au transfert le 26 juin dernier représentant 55% des votes) ? Une consultation qui a mobilisé la CNDP (commission Nationale du Débat Public) et la mise en place couteuse de cette élection à l’échelle de tout le département. Alors ? on consulte les citoyens sans que cela n’ait d’impact ni d’intérêt pour le gouvernement, de qui se moque t-on ? de la démocratie ? C’est une fois de plus la parole et l’action politique qui sont bafouées, il n’y a pas à s’étonner, dès lors, de la désaffection des citoyens pour les hommes et femmes politiques ou encore du niveau de l’abstention qui ne cesse de grimper d’élection en élection !

3/ Et enfin il s’agit d’une trahison vis à vis de la propre parole et de la crédibilité du gouvernement lui-même, qui recule une fois de plus et qui se révèle incapable d’assumer ses propres déclarations d’intention. Comment imaginer qu’avec une aussi faible détermination présidentielle les travaux pour NDDL puissent se mettre en place ?