UMP 44

ACCUEIL > Bouguenais : 100 premiers jours

Actualités

Bouguenais : 100 premiers jours

100 premiers jours du Maire : NOTRE VISION

Les 100 premiers jours d’un mandat donnent le ton des six années à venir. Ils donnent le « la » et la cadence de la politique qui sera menée dans les 6 ans à venir.

Pour Sandra Imperiale et les élus du groupe Respiration démocratique, ces 100 premiers jours attestent d’une non-prise en compte du score de l’actuelle municipalité :
-  refus de la démocratie participative de part le comportement unilatéral sur les projets proposés en Conseil municipal dénoncé par les oppositions ;
-  refus de remettre en question le rythme des constructions imposées par Nantes Métropole qui défigure l’identité rurale et verte de cette ville auquel nous sommes très attachés
-  refus d’admettre l’existence des problèmes en matière d’insécurité et surtout de mettre en place une volonté d’un plan anti-cambriolage
-  l’omerta totale sur le sujet de l’aéroport qui met dans l’attente plus de 1700 employés de l’aéroport

En revanche, nous sommes satisfaits du maintien des organes extra-municipaux (commission forme de la ville), des actions culturelles plus axées sur le rire comme proposées dans notre programme et plus accessibles (Cf 14 juillet) et de toutes les actions en faveur des personnes vulnérables mises en place par la municipalité avec l’aide les associations.

Nous restons vigilants quant au traitement du dossier des rythmes scolaires et des finances pour l’année qui suit, sans porter un jugement sans appel sur le traitement de ces dossiers par la mairie.

Ces deux paramètres dépendront de la politique menée par le gouvernement qui porte les mêmes couleurs de l’actuelle municipalité. Mais, l’actuel projet de restructuration totale de la mairie, alors qu’elle a été refaite il y a peu, au lieu de penser un projet similaire pour le bourg de Bouguenais, nous inquiète particulièrement quant aux dossiers futurs menés par la municipalité …

Sandra IMPERIALE et les élus de Bouguenais "Respiration Démocratique"