UMP 44

ACCUEIL > Argumentaires : Rispote Emmanuel Macron

Actualités

Argumentaires : Rispote Emmanuel Macron

SECURITE : Emmanuel Macron est incapable de protéger efficacement les Français

La sécurité a beau être la première des libertés, elle ne semble pas beaucoup préoccuper E. Macron qui refuse de prendre la mesure de l’insécurité qui gangrène notre pays et de la menace terroriste liée au totalitarisme islamique. EM préfère expliquer les motivations des fauteurs de troubles plutôt que de protéger les Français.

• Le retour de l’angélisme en matière d’insécurité

• EM est incapable d’assurer la sécurité des Français ! Face à la hausse des crimes et délits en France, la seule réponse d’Emmanuel Macron, c’est de proposer le retour de la police de proximité pour jouer au foot dans les quartiers parce que « quand on est présent sur les terrains, on voit d’autres choses, on crée un autre rapport à l’autorité républicaine » .

• Pis, Emmanuel Macron ne remet même pas en cause la politique pénale laxiste de l’ancienne garde des sceaux, C. Taubira. La restauration de l’autorité de l’Etat ne semble pas le préoccuper. Il n’évoque bien sûr pas la nécessité de construire des places de prison supplémentaires ou de s’assurer que chaque infraction entraine une sanction rapide et immédiate et préfère annoncer qu’il légalisera la vente de cannabis !

• Aucune proposition sérieuse pour lutter contre le terrorisme

• EM propose une sortie rapide de l’état d’urgence alors que la menace terroriste reste à un niveau très élevé.

• Il ne fait aucune proposition forte pour lutter contre le terrorisme, qu’il a du mal à qualifier d’"islamique", comme s’il s’agissait d’une mouvance indéterminée. Or, on ne peut lutter efficacement contre ce qu’on n’ose pas désigner.

• Pire, en rendant la société française responsable du basculement de certains individus dans le djihadisme et en reprenant la thèse de l’apartheid social et ethnique, il renverse les responsabilités en faisant passer la société française de victime à coupable. Or, pour F Fillon, « un djihadiste n’est pas un déséquilibré, c’est un terroriste ! Un délinquant n’est pas un mineur qui se cherche, c’est un délinquant. Un criminel n’est pas une victime. C’est un criminel ! »

1 - Livre "La Révolution"


SANTE : Emmanuel Macron, un mauvais diagnostic et un traitement inefficace !

Plutôt que de traiter les vrais sujets (désorganisation liée aux 35h à l’hôpital, déserts médicaux, explosion du coût de l’AME, bureaucratisation de la médecine généraliste), Emmanuel Macron multiplie les promesses non-financées de meilleurs remboursements des soins ainsi que des idées farfelues et complètement inefficaces.

• Des promesses démagogiques concernant le remboursement des soins

• Emmanuel Macron se « fixe comme objectif qu’à l’horizon 2022 les soins dentaires, les prothèses dentaires, les prothèses auditives et les lunettes seront totalement prises en charge ». Le coût d’une telle proposition serait d’au moins 10 milliard d’euros par an, qui viendraient s’ajouter aux 5 milliards de déficit chronique de l’Assurance Maladie (et alourdir sa dette qui est déjà de 150 milliards, très loin de l’équilibre annoncé par M. Touraine). C’est une promesse démagogique, puisqu’EM ne propose absolument rien pour la financer !

• Aucune réforme courageuse pour sauver notre système de santé

• EM propose de conserver les 35h à l’hôpital qui ont pourtant détruit l’organisation des services et dégradé les soins. Les personnels des hôpitaux et en particulier les infirmières travaillent déjà 39h payées 35h. La différence est payée avec de la monnaie de singe appelée RTT.

• EM propose le maintien en l’état de l’Aide Médicale d’Etat (AME). Pourtant, ce dispositif est injuste car des étrangers en situation irrégulière sont mieux couverts que des Français qui cotisent et il est très coûteux (1 milliard d’euros par an).

• Dans son programme sur la santé, EM ne dit pas un mot sur les médecins généralistes ni sur la réforme du tiers payant généralisé qui a profondément bureaucratisé cette profession. Assez de bureaucratie et assez de mensonge : la santé a un coût et au bout du compte, d’une manière ou d’une autre, c’est toujours l’assuré qui paye.


Avec Emmanuel Macron : les indépendants paieront 35% de cotisations de plus !

EM met beaucoup en avant le travail indépendant dans ses discours. Son programme c’est en fait la généralisation du modèle du salariat, à travers la fusion du RSI et des URSSAF ou encore l’extension du chômage aux indépendants.

⇒ Ses propositions témoignent d’une vision dépassée qui pourrait au final coûter très cher aux indépendants et faire monter leurs cotisations jusqu’à 35% de plus !

• L’adossement du RSI au régime général proposé par Emmanuel Macron coûterait très cher aux indépendants

• A travers la fusion du RSI et des URSSAF, les indépendants perdront la perspective d’un traitement spécifique, adapté à leurs besoins.

• Cela se traduira d’abord par une hausse massive de leurs cotisations jusqu’à 35% avec l’assurance chômage.

⇒ Pour un revenu annuel de 30 000€, un indépendant rattaché au régime général paierait en plus 2700€ pour ses cotisations et 1900€ pour l’assurance chômage soit un total pouvant aller jusqu’à 4600€.

• Le rattachement au régime général risquerait de confronter les indépendants à des agents peu sensibles à leurs besoins : problèmes temporaires et décalage de trésorerie, fluctuations de l’activité, etc.

• La réforme voulue par Emmanuel Macron ne réglera aucun problème

• La fusion RSI-Régime général risque de faire émerger à nouveau tous les problèmes apparus lors de la création du RSI en 2006. Ce sera un retour à la case départ alors que les outils sont en train de se mettre en place. Au lieu d’une nécessaire réorganisation musclée du RSI, EM propose une méga-fusion complexe.

• L’urgence c’est de créer, comme le veut FF, une nouvelle Caisse de Protection des Indépendants opérationnelle puis d’avancer sur les nouveaux droits des indépendants, en particulier s’assurer qu’il leur sera plus facile de passer d’un régime à l’autre, pour s’adapter aux nouvelles carrières plus variées.


Macron : le chouchou du système médiatique !

EM est le candidat préféré des médias et des grands patrons qui les possèdent car il incarne tout ce dont rêve une gauche bien-pensante.

• Le candidat des patrons de presse…

• Pierre Bergé, propriétaire du Monde et de l’Obs, milliardaire tendance gauche caviar et apôtre de la GPA, a officialisé son soutien à E. Macron. ⇒ On ne s’étonne plus de voir le Monde faire la campagne d’EM ! Ni des « unes » répétées de l’Obs (4 rien qu’en 2016 !) à la gloire d’EM !

• Emmanuel Macron a aussi pris pour conseiller spécial, Bernard Mourad, ancien président d’Altice Média (L’Express, Libération, BFM TV). ⇒ Pas surprenant que L’Express consacre un nombre de « unes » ahurissant au seul EM (en mars, en mai, en juin et en octobre !), ni que son directeur, Christophe Barbier, appelle quasi-ouvertement à voter EM à longueur d’édito ! « Si Emmanuel Macron devient président, ce sera un phénomène révolutionnaire ». On croit rêver !

• …et celui des journalistes !

• La porte-parole d’Emmanuel Macron n’est autre que Laurence Haïm, qui était jusqu’à récemment une des principales figures d’iTELE.

• A l’occasion du récent déplacement d’EM au Liban, c’est le journaliste Emmanuel Chain qui a « chauffé la salle » pour lui. Quelques semaines avant, il produisait un documentaire complaisant sur Macron, la stratégie du météore, diffusé sur France TV. Ainsi, un sympathisant d’EM a pu diffuser, sur le service public qui plus est, un film à sa gloire présenté comme indépendant et objectif !

• Tout cela s’explique : EM est le candidat dont rêvent les médias bien-pensants !

• Face à François Fillon, EM incarne tout ce dont les médias rêvent : une gauche qui prêche le culte de l’individualisme forcené, du multiculturalisme et de la mondialisation heureuse. Avec, en plus, cette illusion de subversion autour d’EM qu’adorent les médias, fascinés par cet ancien banquier énarque qui se prétend révolutionnaire.

• Jamais les propos de P. Seguin n’ont semblé davantage d’actualité : « Arrêtez donc de croire qu’il va y avoir une élection présidentielle ! Le vainqueur a déjà été désigné. Proclamé. Fêté. Encensé. Adulé. Il est élu. Il n’y a pas à le choisir, il y a à le célébrer. Cela n’est plus la peine de vous déranger. Circulez, il n’y a rien à voir ! ».

• Face aux médias qui ont déjà décidé qu’EM serait le prochain président, le peuple de France ne doit pas se laisser voler l’élection !


Emmanuel Macron, le recyclage du hollandisme !

Les soutiens d’Emmanuel Macron, sont ceux de François Hollande, ses équipes de campagne sont celles de François Hollande, ses idées sont celles de François Hollande ⇒ EM, c’est le continuateur de la politique désastreuse conduite depuis 5 ans. Les Français ne doivent pas être dupes de l’enfumage !

• Les soutiens politiques de Macron : un véritable Bureau national du PS

• Il suffit de regarder l’équipe de direction d’En Marche pour éventer la supercherie : son secrétaire général, Richard Ferrand, est élu PS ; son porte-parole est élu PS ; ses délégués nationaux sont des élus PS !

• EM est soutenu par 37 parlementaires qui sont tous de gauche ! Sans parler de Gérard Collomb, Jean-Paul Huchon. Et que dire de J. Attali, de D. Cohn-Bendit ou de B. Kouchner ?

• Pour 10 soutiens de gauche qu’il reçoit combien de soutiens de droite peut-il réellement mettre en avant ? Pas beaucoup et que des seconds couteaux !

• Les idées de Macron : la gauche cachée derrière le flou

• Macron dit qu’il n’est pas socialiste mais son programme l’est bien ! Il veut faire croire que son positionnement économique est libéral, mais il ne propose aucune économie sur les dépenses publiques, aucune baisse d’impôts, aucun retour sur les dogmes socialistes : 35 heures, ISF, compte pénibilité. Au contraire, il veut recruter 12 000 enseignants et augmenter les dépenses de la sécurité sociale dont le déficit est déjà abyssal.

• La vision de la société d’Emmanuel Macron, c’est un condensé de ce que défend la gauche bien-pensante :


-  Européisme béat : pour EM, les nations doivent être balayées dans un cadre européen fédéraliste.


-  Laxisme sécuritaire : EM veut le retour de la police de proximité, la poursuite de la politique pénale de Taubira, la légalisation du cannabis et la sortie de l’état d’urgence etc.


-  Défense du multiculturalisme, ce qui le conduit à déclarer « il n’y a pas une culture française, il y a une culture en France, diverse, multiple ». Comme si la France n’était qu’une auberge espagnole, sans identité propre ! Molière, Voltaire, Victor Hugo : EM n’a pas l’air de connaître !


-  Rejet de toute politique d’immigration maîtrisée : EM veut accueillir davantage de migrants et rejette l’assimilation. Comme à l’habitude avec Emmanuel Macron, ses déclarations sont déconnectées du réel. Avec un taux de chômage de plus de 10%, une pénurie de logement et un Etat surendetté, nous n’avons plus les moyens d’accueillir d’immigration supplémentaire !


-  Complaisance envers le communautarisme : EM rejette la « laïcité revancharde » et considère qu’aucune religion ne pose problème en France !